FAQFAQ  CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Suis-je fou ? Vous non plus. [Pv MOEEEEEE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


Suis-je fou ? Vous non plus. [Pv MOEEEEEE] Empty
MessageSujet: Suis-je fou ? Vous non plus. [Pv MOEEEEEE]   Suis-je fou ? Vous non plus. [Pv MOEEEEEE] HorlogeoMer 27 Oct - 10:32

On disait que ce monde était là où les fous se rencontraient. A vrai dire, depuis mon arrivée à Wonderland, j'entendais toutes sortes de discussions à tout va, comme par exemple le fait qu'on voyait beaucoup de Dark Dogs dans ce monde. Je refusais d'aller dans le Mirror Land depuis que ces clients m'ont dit ça. Et pourtant, un an après, je décidais d'y aller juste par curiosité. Je suis vraiment étrange, n'est-ce pas ? Vous n'avez vraiment pas à avoir pitié de moi.

Pendant le trajet, le cocher n'arrêtait pas d'essayer de bavarder avec moi, parlant de choses complètement inutiles tels que le beau temps, le mauvais temps ou autres stupidités comme quand sa famille avait réussi à construire une diligence eux-même et que j'étais dans cette même diligence et que c'était un grand honneur. A vrai dire, je préférais l'ignorer et regarder le paysage. On voyait une grande étendue de plaine verte. C'était reposant à contempler. Toutes les mauvaises pensées avaient disparu et je n'entendais plus la voix de ce conducteur un peu insupportable.

Nous arrivions peu après dans une forêt verdoyante. Là, étrangement, le cocher ne disait plus rien. Il faisait peut-être attention à sa direction. J'ouvris alors ma valise pour ainsi vérifier le contenu. Il y avait bien des habits de rechange, un carnet, des stylos, de quoi se réchauffer pendant le sommeil... Je devais rester pendant quelques temps à cette ville de Mirror Land pour comprendre qu'était exactement ce monde... On le voit toujours avec nos sens, pas avec ceux des autres.

Le cocher voulait encore me parler. Pour une fois, je me disais qu'il fallait quand même que je m'ouvre un peu.


« Que voulez-vous faire à Crazy Twist, cher monsieur ?
- Je veux voir à quoi ressemble exactement le monde dont j'entends tout le temps parler. Mes clients me disent souvent qu'il n'y a que des fous dans cet endroit et que les Dark Dogs, les assassins, vous surveillent tout le temps.
- Il y a un peu de vrai et de faux dans leur vision, dit-il avec un air surpris. Il y a peut-être des fous et des Dark Dogs mais c'est surtout un monde où nous sommes tout. C'est un monde où nous voyons tout. Si les gens ont peur d'eux, ils ont alors peur d'eux-mêmes, tout simplement ! Seulement, Wonderland est comme sur Terre : un tas de façades. Ça n'a jamais changé !
- Comment ça se fait que vous pensiez à ce genre de choses ?
- Mon cher, j'ai fait le tour de Wonderland. C'est mon rôle en tant que cocher. Si je ne connaissais personne, pourquoi je m'amuserais à faire ce métier ? Et puis, j'aime bien revoir ce monde, les changements...
- Vous préférez voir les choses à votre façon ?
- Exactement ! D'ailleurs, c'est bien que vous soyez parti voir Mirror Land au lieu d'écouter encore et encore ces stupidités. »

Je commençais à voir une lumière. Nous approchions de la sortie.

« D'ailleurs, pour Crazy Twist... C'est une ville remplie de façades... Vous verrez beaucoup qui ne sont pas ce que vous voyez. Par exemple, un homme charmant serait en fait une femme juste pour vous duper. Très étrange, non ? »

Etrange, peut-être... Mais ça avait l'air plus marrant que bizarre. Ce monde était peut-être redouté parmi les clients de mon magasin mais très intéressant selon moi.

Nous arrivions à Crazy Twist. Ses habitants étaient tous autant amusants qu'intéressants. On pouvait trouver un hybride d'un chat et d'un chien bipède avec une longue langue, ou un humain à quatre pattes avec une queue de cheval derrière. Je ne pouvais pas retenir d'en rire. A l'arrêt de la diligence, je descendis.


« J'espère que vous passerez un bon moment à Crazy Twist. Bienvenue à Mirror Land mon cher ! »

Puis il partit de suite pour d'autres horizons. Quand à moi, je découvrais ce monde, loin d'être le cauchemar de tous. Les bâtiments étaient certes excentriques mais l'harmonie des couleurs étaient respectés, il y avait beaucoup de fleurs et il y a peut-être des fous mais pas des dangereux. L'air curieux, je flânais dans les rues et avenues. Je ne comprenais pas ce qui était arrivé dans la tête de mes clients... Il n'y avait rien de fou dangereux dans cette ville... A moins que je n'ai vu que sa façade... Tout comme les gens... Le temps me le fera savoir.

Je regardais l'entrée du parc... Ce portail me donnait tant envie d'y rentrer avec ses arbres derrière... Seulement, je devais trouver rapidement un hôtel pour me reposer du voyage... J'avançais tout en regardant ce monument... Jusqu'à que je poussais sans faire exprès une personne... Je me levais tout de suite puis j'analysais la situation : je venais juste de pousser une jeune femme sans m'en rendre compte. Tout de suite, je m'excusai tout en essayant de la relever avec grâce.


« Je m'excuse de mon acte, je ne vous avais pas remarqué ! J'étais en train de regarder ce portail et... J'ai pas fait attention au chemin ! »
Revenir en haut Aller en bas
Goldilocks Moe
Admin
Admin
Goldilocks Moe

Féminin Age : 28

Carte du Joueur
◊ Power: Passe-muraille/télékinésie
◊ Orientation Sexuelle: Hétérosexuelle
Your Relationships:

Suis-je fou ? Vous non plus. [Pv MOEEEEEE] Empty
MessageSujet: Re: Suis-je fou ? Vous non plus. [Pv MOEEEEEE]   Suis-je fou ? Vous non plus. [Pv MOEEEEEE] HorlogeoSam 13 Nov - 10:18

Vent frais, vent du matin, vent qui souffle au sommet des grand pins...
Joie du vent qui souffle, allons dans le grand Vent frais, vent du matin...

Comme une douce mélodie, les lèvres de la douce princesse chantaient cette comptine pour enfant avec un légèreté sans nom. La journée était es plus plaisante pourquoi? Hum, je vais vous raconter un peu moi..

Les premier rayons du soleil malicieux était venue caresser son visage entre ses rideaux de mousseline, La douce enfant adorait es jours de grand soleil comme celui la, et elle ouvrit les yeux sur le monde de lumière avec simplicité. Le déjeuné fut proches du divin, elle en avait manger à s'en faire mal au ventre, gourmandise quand tu nous tiens, ne nous lâche pas! Tartine, chocolat chaud, jus de fruits, chacun avait su trouver sa place dans son estomac, quelle manque d'élégance pour une demoiselle, non? Elle en riait rien qu'en se voyant.

Après un bon repas, rien de mieux que la fainéantise, la paresse dans son plus beau vêtement La douce enfant avait passer presque deux heures sur son fauteuil préféré à tricoter une écharpe Rose et noir, elle finit enfin elle se lassa et vit l'heure, oups les courses! Le temps dans son emploi du temps léger s'accéléra d'un coup, elle sauta du si confortable fauteuil pour filer prendre un bain. Ah le bain, c'est si plaisant, les bulles arc-en-ciels qui vole, l'eau chaude qui vous enlace, l'odeur des sel de bain, la douceur de la mousse, encore une heure de perdue, mais enfin Momoe réagit un peu et les courses? Deuxième prise de conscience, elle bondit de la baignoire se glissant en serviette, pelucheuse je précise dans sa chambre. Ah les armoires, c'est tellement magique, les rubans aux couleurs inattendu, les cols roulés, ou en V, les veste les gilet, les pulls, les robes, les jupes, les pantalons... Quelle éventails de possibilité, les femmes sont tellement prévisible. Devant son miroir la douce enfant changea de tenu de la salopette au tutu, en passant le tablier ou l'ombrelle, elle releva tout de même les yeux vers l'horloge murale et se fit la révélation, elle attrapa à la hâte une jupe à pois des collant rayé dans la longueur, une paires de guêtre un gilet un peu grand, un t-shirt coloré et un béret. Troisième pris de conscience, elle en avait presque oublier les courses dis donc...

C'est donc après plus de 4heures de longues préparations, méditations et décisions que la douce enfant finit par fermer la porte de ses chez elle, direction Crazy-twist. Elle prit le chat-bus, oui cet adorable chat qui mange les clients qu'il ne veut pas prendre, Momoe l'amie des bêtes, pourquoi chercher une voiture ou autre quand on a un chat-bus à son service? En plus il fait si bon dans sa fourrure qu'elle y finit sa nuit. Le temps se joua encore, toujours d'elle, elle rouvrit les yeux bien plus tard devant l'entrer de Crazy-twist, pourquoi ne pas l'avoir réveiller? On ne réveille pas le chat qui dort....

Les couleurs la foule dans ce brouhaha de gens, caressant une dernière fois l'oreille de son chat, lui chuchotant les récompenses qu'elle lui préparait en rentrant, elle lui embrassa le bout du nez et s'avança vers le grand portail fredonnant une chanson d'enfant sur le vent frais du matin... elle n'y le temps de dire attention qu'un grand monsieur qu'elle ne connait pas, la renversa. La chute fut douloureuse pour ses reins, elle poussa un petit cri, alors que le gentleman de l'ancien temps lui présentait ses plus maladroite excuse ce qui la fit sourire, il lui tendit la main, parfait elle s'en saisit faisant mine de se redresser avec lui et tira d'un coup sec pour qu'il se retrouve, assit à ses cotés ce qui la fit rire aux éclats.

Oui son rire enfantin s'éleva dans les airs avec une légèreté absolu, elle le regarda essuyant les larmes rieuse qui décoraient le coin de ses yeux et lui murmurant avec malice et complicité:

-Comme cela nous sommes quitte... Vous n'êtes jamais venu faire vos courses ici vous...

Elle se releva doucement, époussetant sa jupes à pois et se retourna vers son agresseur du dimanche, elle lui sourit encore tendant la main vers lui avec beaucoup d'assurance, rajoutant fièrement:

Allez venez, je vais vous servir de guide mais...

Elle se pencha pour lui sourire et chuchoter en riant:

Vous êtes obligé de m'appeler Moe et vous? Votre nom?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Suis-je fou ? Vous non plus. [Pv MOEEEEEE] Empty
MessageSujet: Re: Suis-je fou ? Vous non plus. [Pv MOEEEEEE]   Suis-je fou ? Vous non plus. [Pv MOEEEEEE] HorlogeoMar 16 Nov - 9:28

Normalement, quand je faisais relever une dame, je devais le faire avec une certaine grâce. Après tout, c'était un acte que ma famille avait comme principe : aider toute personne à son besoin, avec magnificence. Au moment où cette lady avait pris ma main, j'essayais de la tirer... Seulement, je m'étais fait avoir. Elle avait profité du moment pour me tirer d'un coup sec et me faire tomber sur mes fesses, à côté d'elle. Ma chute semblait la faire rire. J'allais m'écrier « Ce n'est pas drôle du tout ! », cependant... si vous étiez à ma place, vous auriez entendu la belle mélodie qu'elle chantait quand cette demoiselle riait. Quelle légèreté... Je me sentais étrange et je ne pouvais plus parler. A vrai dire, je ne me souvenais même plus ce que je voulais dire.

Légèreté, beauté, ceux-ci étaient les seuls mots qui riment pour exprimer sa voix... Tout comme son corps, son visage. Elle était merveilleuse. On aurait dit... une déesse qui n'était pas apparu, qui n'avait pas existé à cause de la jalousie de Vénus. Je sais très bien que les manières d'évoquer la beauté de cette lady était peut-être exagéré mais... vous la trouverez un jour, errer, et vous comprendrez.

Je n'avais pas compris exactement sa notion d'égalité, cependant... Elle m'avait fait tomber par terre alors que je l'avais fait SANS FAIRE EXPRES ! Je ne voyais pas du tout en quoi nous étions quittes ! Cependant, j'allais laisser couler tout ça. Je n'étais pas là pour continuer à réfléchir sur le pourquoi ou comment. La lady se releva doucement tout en enlevant la poussière sur sa robe puis tendit sa main, comme une noble prêt à aider quelqu'un dans son besoin, tout en ajoutant qu'elle serait mon guide. Cette impression s'était renforcé après ces paroles.

Mais avant que je puisse prendre cette main tendue, elle m'adressa un sourire et son nom... Moe. Elle voulait tant que je l'appelle comme cela. Seulement, avec le quotidien, je finirais bien par l'appeler « mademoiselle » au lieu de son prénom. Je pris sa main délicatement et je me relevais.


« Karl... Karl Veran, mademoiselle. »

Hélas, cette habitude prenait déjà le dessus. Enfin, elle n'allait pas vraiment me détester pour ça.

« Si vous voulez, milady, je peux vous accompagner. Je ne suis pas très pressé et je ne suis pas aussi fatigué au point de trouver un lit d'urgence pour me coucher... Ce ne sera pas un problème, si ? »

Non, à vrai dire, je n'étais pas du tout fatigué. Au moment où j'allais vivre dans une ville très intéressante, je rencontre une jeune dame ravissante et curieuse... J'étais intrigué. Il fallait vraiment que je la connaisse. Cette lady, aux cheveux dorés, ne pouvait pas être une comme celles qui racontaient leur vie inintéressante devant un simple marchand comme moi.

D'ailleurs, je devais être un des seuls commerçants à savoir créer son propre opinion. Tous les magasiniers auxquels j'ai fait connaissance ne semblaient pas du tout vivre leur propre vie, comme si vivre le quotidien était déjà assez, ils se fichaient du reste. Ils se considèrent... comme des outils pour ceux qui en ont besoin. Des fournitures. Rien d'autre. Quand j'ai essayé de parler d'humanité, il refusait de m'en parler plus, comme si c'était un sujet tabou. Je n'arrivais pas vraiment à les comprendre et... j'avais décidé de laisser couler, sinon, j'allais finir par avoir mal à la tête.

Moe devait être très pressée... je ne savais pas. J'attendais une réponse d'elle pour savoir. Mais avant, je repris ma valise pour éviter que je la perde... Ce serait dommage si je devais encore courir derrière un voleur pour lui supplier de le rendre... Je la regardais... Ces yeux violets m'intriguaient aussi... Je ne me souvenais pas avoir vu ça dans ma ville natale... A moins que le monde soit plus grand que je ne le pensais.
Revenir en haut Aller en bas
Goldilocks Moe
Admin
Admin
Goldilocks Moe

Féminin Age : 28

Carte du Joueur
◊ Power: Passe-muraille/télékinésie
◊ Orientation Sexuelle: Hétérosexuelle
Your Relationships:

Suis-je fou ? Vous non plus. [Pv MOEEEEEE] Empty
MessageSujet: Re: Suis-je fou ? Vous non plus. [Pv MOEEEEEE]   Suis-je fou ? Vous non plus. [Pv MOEEEEEE] HorlogeoVen 28 Jan - 6:35

Momoe était encore rieuse, il faut dire qu'elle avait beaucoup ri, de son égalité. Le voir tombé, puis se retenir de crier que ce n'est pas juste, l'écouter, se relever avec élégance, il était un homme des plus étrange. La demoiselle une fois debout, époussetée et présentée le regarda doucement, elle remit machinalement une de ses ravissante boucles blonde derrière son oreille en rougissant légèrement, signe d'élégance, symbole de douceur. Main tendue vers lui, elle attendait qu'il se décide, sa grande main étrangement chaude se saisit de la sienne, le faisant sourire et frémir. Une fois debout le jeune homme, très propre sur lui, bien qu'au style un peu vieillot pour ne pas dire de majordome, s'épousseta à son tour en se présentant enfin.

Sa voix était suave, posé et affreusement calme, Momoe se perdit à le regarder, oui, elle perdit lentement son regard sur lui, le baladant de lignes en lignes pour admirer tout les traits fins de ce visage harmonieux, oui il était vraiment beau. Elle pencha légèrement la tête dans un sourire quand il lui dit son nom, Karl Veran, c'est un jolie nom. Elle ne put s'empécher de sourire quand il ajouta un mademoiselle à la fin de sa présentation, elle se dit qu'il n'avait pas que de majordome l'apparence. Dire Mademoiselle alors qu'elle venait de lui dire son prénom et même son surnom, elle soupira un peu, un soupire doux et bienveillant, en se disant que chacun à ses coutumes, et qu'elle lui apprendra à dire Moe.


«Si vous voulez, milady, je peux vous accompagner. Je ne suis pas très pressé et je ne suis pas aussi fatigué au point de trouver un lit d'urgence pour me coucher... Ce ne sera pas un problème, si ?» Il disait des choses si étrange oui il était une personne étrange et cela n'était pas une chose pour lui déplaire. Alors qu'elle venait de lui proposer de l'indiquer, de lui montrer ce grande, cette foire étrange digne de Wonderland, quand on parle de Commerce unique, il commença à parler d'accompagnement et de fatigue, elle ne comprit pas vraiment et une fois de plus se mit à rire il était vraiment envoutant dans sa particularité. La demoiselle s'approcha délicatement, avec ce petit sourire malicieux et le regarda reprendre ses affaires avec son éternelle élégance. Elle croisa les bras dans son dos en se penchant en avant et lui dit d'un air taquin:

Je n'ai jamais dit que je voulais que vous vous couchiez, je ne suis pas ce genre de femme, Karl.

La demoiselle Sourit et tourna sur elle même, appuie sur son pieds droit et une fois devant lui déposa son index délicat sur le bout du nez de ce bel inconnu. Son sourire et sa voix rieuse n'était pas encore passé, elle rit une deuxième fois, sans doute l'expression du jeune homme en cette instant et lui dit avec beaucoup plus de sensualité:

Il n'y a aucun problème en effet, je voudrais passé un peu de mon temps avec ce bel inconnu qui m'a fait tomber par mégarde...

Puis, elle se recula en souriant, délaissant son regard pour lui tourner dos, et passer les portes du Crazy-Twist sans hésitation, puis une fois l'étrange portail démesuré passé, elle se retourna et lui chuchota:
Venez, je connais une délicieuse théière.

Elle sourit et lui tendit la main attendant qu'il entre enfin dans ce monde, sans logique ou tout est décalé, même les boutiques qui n'ont pas de sens parfois, la magie de ce monde Démentiel...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Suis-je fou ? Vous non plus. [Pv MOEEEEEE] Empty
MessageSujet: Re: Suis-je fou ? Vous non plus. [Pv MOEEEEEE]   Suis-je fou ? Vous non plus. [Pv MOEEEEEE] HorlogeoMar 3 Mai - 11:55

Elle ne pouvait s'empêcher de sourire... Je veux tant savoir d'où vient ce sourire. De la joie pure ou bien d'un mensonge se disant que le monde était joli ? Cependant, j'aurais pu pencher sur la deuxième option mais... je pense pas qu'elle soit hypocrite à ce point de rire, sourire de mon sérieux, de mon comportement un peu trop noble. Peut-être que le sang de ma famille circule encore dans mes veines et que ces habitudes sont venus... trop tard.

Tout en se penchant en avant vers moi et en me disant d'un air moqueur qu'elle ne voulait pas que je me couche et qu'elle n'était pas ce genre de femme... A partir de là, je n'avais pas vraiment compris. Peut-être avais-je aussi dit n'importe quoi et qu'elle l'ait mal interprétée, je ne sais pas. Mais Moe n'avait pas l'air agressive donc ce n'était certainement pas quelque chose de méchant ou malsain... Me voilà rassuré pour le moment. Enfin, elle accepta ma proposition d'une manière un peu... étrange pour moi, après avoir fait une sorte de danse autour d'elle et posa un de ses petits doigts sur le bout de mon nez. Enfin, je n'allais pas râler, ni faire une remarque désagréable sur sa façon d'être. Ce serait impoli de ma part et je ne tiens pas en ce moment à avoir une gifle d'une lady. Enfin... Il devait être temps que je rentre dans Crazy Twist.

Moe partit en première, en traversant le portail un peu étrange et elle me tendit sa main. Avec hésitation, je la pris, pour enfin rentrer dans le véritable Crazy Twist, pour ceux qui n'en ont pas peur de l'imagination surnaturelle. Je fermais les yeux en entrant dans ce nouveau monde inconnu. A partir de là, je ne savais quoi faire. J'étais perdu dans tout cette dimension de folie, prêt à imaginer de tout.

J'étais à côté d'elle. Elle allait être le guide. Mon rôle de servant avait disparu après avoir traversé mon pied dans cette ville. Pour tout vous dire, j'étais perdu. Je tenais bien fort la main de Lady Moe, tout en essayant de ne pas lui faire mal quand même, comme un enfant avec sa mère. Seulement, cette image me donnerait de la honte. Enfin, je ne crois pas qu'un servant ait une certaine notion de la fierté, mais plus de l'humilité. Pourtant, je ne voulais pas passer pour un faible face à elle, je voulais montrer que je pouvais être capable.


« Milady, je pense que c'est moi qui devriez vous conduire. Vous n'avez juste qu'à me donner les directions. »

Seulement, je sentais un léger mal de tête. Certainement une migraine que j'ai attrapé pendant le trajet, me disais-je. Je me mettais devant elle et marchait à sa place. Seulement, je me sentais bien perdu dans cette ville avec cette foule et ma vue commençait à devenir floue.

Mince, je sens que je vais plus mal que d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Suis-je fou ? Vous non plus. [Pv MOEEEEEE] Empty
MessageSujet: Re: Suis-je fou ? Vous non plus. [Pv MOEEEEEE]   Suis-je fou ? Vous non plus. [Pv MOEEEEEE] Horlogeo

Revenir en haut Aller en bas
 

Suis-je fou ? Vous non plus. [Pv MOEEEEEE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+°°Alice's game°°+ :: Les Archives D'Alice's Game version 1.0 ♥ :: RP.-