FAQFAQ  CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It'a a bird, it's a plane, no, it's Arthur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: It'a a bird, it's a plane, no, it's Arthur !   Jeu 3 Mar - 2:48







Arthur Smith



Je suis entêté , mais ne vous inquiétez donc pas, je suis avenant et souriant ~





Le Bouche à Oreille



      Nom : Smith
      Prénom : Arthur
      Âge : L’âge de Wonderland
      Date de naissance : 26 mai
      Orientation Sexuelle : Hétérosexuel
      Goupe : Once upon a time
      Emploi : Transmettre des messages
      Mot le plus employé : La phrase la plus employée est : Ce n’est pas "J’ai peut-être raison ", c’est "Tu as tort et j’ai raison"
      Rêve : Voir le monde. Je veux dire le monde dans lequel la plus part des gens ont vécu avant d’atterrir à Wonderland. Il veut voir de nouvelles choses et veut voir ce monde dont plusieurs parlent.
      Arme & Pouvoir : Il porte toujours à sa ceinture une épée de pirate, mais puisqu’il n’aime pas vraiment se battre, c’est plus pour aller avec son costume qu’autre chose. Il sait tout de même s’en servir alors EN GARDE !
      Quant à son pouvoir, c’est simple, il vole. Rien de très spectaculaire, il n’a pas d’ailes rien, il ne fait que voler un peu comme superman sans les collants et la cape. Il peu aussi marcher calmement dans les airs comme on marcherait au sol, mais bon… il préfère la vitesse et sentir le vent fouetter son visage.





Je ne t'aurais jamais imaginé ainsi !




      Si vous cherchez une tête de mule, je vous présente Arthur, l’homme le plus obstiné du monde. N’insistez pas, même si vous savez que c’est vous qui avez raison dans cette histoire, il ne le reconnaîtra jamais. Avec lui, vous avez toujours tort, peut importe les circonstances. De toute façon, même s’il peut savoir que vous avez raison, il est bien trop fier pour vous laisser gagner. Hors de question de laisser tomber sa fierté, donc il aura toujours raison. Dans quelque situation que ce soit, Arthur ne laissera jamais tomber sa fierté. C’est sa plus grande et sa plus vieille compagne et donc il ne s’en sépare jamais. Il y a cependant une petite exception et elle s’appelle Nami. Il se moque toujours d’elle, mais au bout du compte, il finit toujours par l’aider. Alice lui avait demandé… ou plutôt ordonné de la protéger et c’est bien ce qu’il fait sans se plaindre vraiment puisqu’au fond il l’aime bien… mais bon, ça il ne l’avouera jamais devant personne et si quelqu’un venait à lui poser la question, il détournerait sûrement la conversation sur autre chose en laissant paraître un léger rougissement. Arthur est un grand solitaire qui passe la plus part de son temps dans les airs. Il adore par-dessus tout voler le plus vite possible pour sentir le vent fouetter son visage. Il aime tout ce qui vole (donc tous les oiseaux en général…). Quand il est seul, il est plutôt serein et incroyablement calme, mais quand il tombe sur quelqu’un, il devient énormément charismatique. Il n’aime pas trop la terre ferme. Pourquoi ? Et bien, la première réponse qu’il vous donnerait serait parce qu’il y a trop d’obstacles (Ses atterrissages son très souvent catastrophiques) et ensuite… c’est pas mal la seule raison qu’il a… Arthur cherche toujours à avoir tout bon et il est assez sexiste. Ça devient donc parfois un peu désagréable de l’avoir à ses côtés puisqu’il fait sans cesse des remarques sur ce que les femmes ont le droit de faire et ce que les hommes font. Il est le conseiller d’Alice et messager à quiconque a un message à faire livrer. Et cette ombre dorée que vous voyez parfois passer sans le ciel, c’est celle du Gryphon.

      Côté physique, Arthur n’est peut-être pas aussi impressionnant qu’il l’est dans sa personnalité, mais quand même, il l’est un peu. Peut importe le moment de l’année, le temps qu’il fait ou où en est rendu la mode, ce jeune (même s’il n’est pas si jeune) homme porte toujours un habit de pirate. Voici déjà la preuve qu’il tient à Nami, c’est elle qui lui avait demandé de porter ça. Bien sûr, il a différents habits de pirate, mais ça restera toujours sur le même thème. Il a les cheveux courts d’un blond doré assez impressionnant et ses yeux sont d’un vert émeraude tout aussi époustouflant. Un de ses yeux est parfois dissimulé par un cache-œil, mais ça fait seulement partie de son déguisement alors parfois il ne le porte pas. Il est raisonnablement musclé, mais utilise rarement la force puisqu’il n’aime pas trop se battre. C’est sûr que quand ça le démange, il se laisse aller alors sa force musculaire l’aide beaucoup. Il porte toujours à sa taille une épée de pirate qu’il utilise quand ça lui chante et aime porter quelque bijoux en or ou incrusté de diamants. Probablement qu’en vivant constamment déguisé en pirate, il a fini par en devenir un lui-même. Si vous le voyez, il sera probablement entouré de quelques oiseaux. Pour une raison inconnue, les volatiles sont attirés par lui, donc souvent il vole avec quelques uns d’entre eux. Il lui arrive de leur parler, mais ça c’est une autre histoire… bien… maintenant que j’ai fini les description, pourquoi pas me suivre jusqu’à l’histoire de ce personnage légendaire.






Aller, joues avec moi ~


      Qui je suis ? Gryphon
      Où je suis né ? Wonderland
      Qui est ma mère ? A-l-i-c-e



      La première chose que j’ai vu quand j’ai ouvert les yeux fut un ciel bleu comme la mer. Quelque chose de si pur qu’aussitôt que mes yeux se posèrent sur lui, j’ai eu envie de vivre là haut. Où j’étais ? Aucune importance. Qui j’étais ? Peut importe. Je voulais seulement aller là haut et si c’était impossible, si au moins je pouvais le toucher. Mes yeux restèrent fixés sur le ciel pendant si longtemps qu’il me prit un certain temps avant de me rendre compte que quelqu’un était assis près de moi en train de m’observer. Je la voyais du coin de l’œil. Une fille. Blonde. Je suis finalement parvenu à décoller mon regard de cette étendue bleue pour me redresser. Mon corps entier pesait tellement lourd que je dus avoir recours à toute ma force seulement pour m’asseoir. Avant que je pose les yeux sur elle, mon regard s’est porté vers la terre ferme. Le chant des oiseaux vint me teinter aux oreilles et le vent vint caresser mes cheveux. J’étais dans une prairie incroyablement grande qui s’étendait à des kilomètres jusqu’à l’horizon. En voyant la limite qui séparait le ciel de la terre, j’en vins à éprouver le désir de marcher jusqu’à cette limite. Marcher ? Non. Voler.

      Finalement, la jeune fille alla se placer devant moi, un sourire fendant son visage comme si j’étais la plus belle chose qu’elle n’avait jamais vu. Je dois reconnaître, même si à ce moment là je ne savais même pas à quoi je ressemblais, que je suis, sans aucun doute, la plus belle chose qu’elle ait jamais vue de sa vie. Elle me dévorait tellement du regard que j’ai baissé les yeux pour vérifier si je n’étais pas nu. Je portais de simples pantalons beige et un chandail de laine blanche comme la neige. Je relevai les yeux sur elle et elle s’exprima enfin. Sa première phrase ne fut ni "Bonjour" ni "Comment vas-tu". Ce fut :

      – Emmène-moi.

      La chose la plus intelligente que je pu répondre fut :

      – Hein ?

      – Emmène-moi, répéta-t-elle.

      – Où ça ?

      La jeune fille pointa le ciel du doigt.

      – Il faut que j’aille voir Mad Hatter !

      – Qui ça ?

      – Tu verras, je te le présenterai ! Viens !

      La jeune fille lâcha un petit rire et me tira par la main, me forçant à me lever debout. Une fois sur mes pieds je me sentis incroyablement léger. Si léger que j’aurais pu m’envoler comme un ballon remplis d’hélium. La petite blonde repointa le ciel du doigt.

      – Aller, Vole !

      – Hein ?

      – Vole, j’te dis !

      J’ai regardé le ciel d’un air suspicieux. Les gens normaux savaient-ils tous voler ? Si oui, pourquoi est-ce qu’elle ne volait pas elle-même ? Je devais être le seul à pouvoir le faire. Sans je ne donne aucun effort, mes pieds se sont soudainement décollés du sol. J’approchais du ciel. Je pourrai bientôt le toucher. Je n’avais qu’à monter plus haut. Alors j’ai monté et monté, tenant la main de cette fille qui, dans les airs semblait si légère. Le sentiment de voler était si agréable que j’en avais des frissons. Je suis donc allé plus vite pour sentir le vent fouetter mon visage et ébouriffer mes cheveux. Un aigle vint se joindre à mon vol pendant un instant, puis disparut comme il était venu.

      J’ai rencontré le Mad Hatter… même si, bof… je ne comptais pas vraiment le revoir. Disons qu’il n’est pas mon genre. Il croit que le thé est la meilleure chose qui existe au monde alors que c’est quelque chose d’absolument immonde. Et je sais que j’ai raison.

      Je continuai pendant un temps à être le moyen de transport d’Alice (oui, parce que j’en suis venu à savoir son nom un jour) et je la suivais partout. Il y avait des endroits pourtant où elle ne m’avait jamais demandé de la porter et je voulais les découvrir, mais pour l’instant, il fallait la suivre jusqu’à ce qu’elle se lasse de voyager par les airs.

      Un jour, quand je me suis réveillé un matin, Alice était accompagnée d’une autre fille. Aussitôt que je l’eus vu, j’ai sentis mes joues s’enflammer et j’ai détourné le regard. Alice me la présenta. Elle s’appelait Nami. Aussitôt que nos regards se sont croisés, elle s’’est mise à sangloter, puis à pleurer carrément. Alice m’expliqua finalement qui elle était. Une autre de ses créations. Ce que je ne comprenais pas, par exemple, c’est pourquoi Alice l’avait fait aussi pleurnicharde. Peut-être est-ce qu’Alice ne pouvait que créer le physique et le pouvoir. La personnalité devait venir aléatoirement. Si ce n’était pas ça, alors je ne vois vraiment pas pourquoi elle avait mis naissance à une pleurnicharde. Malgré ses yeux remplis de larmes et ses grosses cernes, elle était plutôt charmante et en la connaissant mieux, je voyais qu’elle n’était pas seulement une fontaine… d’accord, la plus part du temps elle l’était, mais quand elle souriait, j’avais seulement envie de la protéger. Alice me donna d’ailleurs la tâche de veiller sur elle et quand je lui demandai pourquoi, elle me répondit :

      – Eh bien, tu l’aimes bien non ?

      Et je ne voyais vraiment pas pourquoi elle pensait ça…

      Nami était en fait une conteuse, contant des histoires plus belles les unes que les autres à des passants ou des habitants que je lui amenais parfois, car elle ne bougeait jamais de son rocher. Je me sui contenté d’une vie brodée du même paysage pendant tant d’années que j’avais arrêté de les compter. Je sentais au fond de moi une véritable envie d’en voir plus, d’avoir plus de terre à explorer étant donner que Wonderland n’avait plus de secrets pour moi. Chaque jour, j’essayais d’aller plus loin, mais on dirait que tout s’arrêtait toujours soudainement. Tout d’un coup, il n’y avait plus rien. Plus rien à voir, plus rien à apprendre, toujours le même ciel et toujours les même nuages, les même étoiles et la même lune.

      Jusqu’à ce qu’un jour… il y avait cette drôle de limite. Cette limite qui semblait séparer ce monde… d’un autre monde. Quelque chose de nouveau s’ouvrait tout à coup à moi. J’avais une fois entendu qu’il existait un autre monde à celui de Wonderland. Un endroit différent d’ici beaucoup plus vaste avec des centaines et des centaines de cultures différentes. Un endroit où l’on vivait avant d’arriver à Wonderland. Un endroit où les gens vivaient avant… alors pourquoi n’y avais-je pas vécu ? Peut-être était-ce le contraire pour moi… peut-être que je vivais à Wonderland et que je devrais aller dans cet autre monde après.

      Je suis entré dans une caverne et j’ai avancé. Arrivant au fond de la caverne, je suis tombé sur un miroir. Un grand miroir bordé d’or dans lequel je ne voyais pas mon reflet. Je ne voyais pas mon reflet, mais bien celui d’une ville. Une ville avec de grandes bâtisses si grandes qu’elles touchaient presque le ciel. Les images changeaient l’une après l’autre comme dans un film et l’envie de voler là-bas s’empara de moi comme un parasite qui, je le savais, ne partirait pas tant que je ne m’y rendrais pas. Mais… et si alors je ne pouvais pas revenir par la suite ? Si jamais je ne revoyais jamais Mock ou Alice.

      Un tourment intense s’empara alors de moi. Je voulais partir tout en voulant rester. Je voulais pourvoir revenir. Il fallait que je protège Nami, que je transporte Alice.

      Je suis donc resté ici, dans cette caverne, incapable de prendre une vraie décision. Je voulais voir le monde, mais comme toute personne voulant joyager, je voulais avoir une maison où je pourrais revenir. En même temps, je me disais que je pourrais peut-être revenir, mais si les chances n’étaient pas à 100% bonnes, alors je ne voulais même pas essayer. Je suis donc resté. Je suis resté… des heures… des jours… des semaines... des mois... des années… des décennies…

      Des siècles…

      Tant d’années avaient passées, si bien que j’avais arrêté de les compter. Tant d’années que je n’avais pas vu le ciel et pourtant… ça ne me faisaient rien. Je ne quitterai pas cet endroit tant que je n’aurais pas pris de décision. Les gens là-bas devaient bien penser que j’étais mort…

      Sauf une d’elles…

      – Arthur !

      Mes yeux se tournèrent vers la source d’une voix que je n’avais pas entendue depuis si longtemps. Le visage de Mock se trouvait là, tout près de moi. Visage qui bientôt se baigna de larmes gigantesques. Seulement en la voyant, je me suis dis "Qu’est-ce que j’ai bien pu penser". Elle remarqua le miroir et ses larmes tombèrent en encore plus grande quantité et j’ai eu peur pendant un instant qu’elle inonde toute la caverne. Je me suis levé, chose que je n’avais pas fais depuis tant d’années et je la pris dans mes bras. Elle en profita pour me frapper de ses poings faibles en répétant que je n’avais pas le droit, que j’étais trop important, que si je partais, elle viendrait elle aussi, même si Alice serait furieuse et j’ai fini par répondre :

      – Ça va… Je reste…

      Nous sommes partis après que Nami ait réussi à calmer un peu ses sanglots et quand je suis sorti, le soleil m’a ébloui. J’ai tout de suite regardé le ciel et j’ai pensé "Toi tu m’as drôlement manqué", puis je me suis retourné une dernière fois vers la caverne et j’ai entendu Mock dire entre deux sanglots :

      – Si tu veux, on partira ensemble quand Alice nous remplacera.

      J’ai répondu quelque chose du genre "mhm", puis je me suis envolé, Nami dans les bras, touchant le ciel pour la première fois depuis des siècles et je me suis sentis incroyablement bien…

      Même si le parasite était toujours là, hantant mon esprit jusqu’à ce que je me décide enfin à y aller.


      «You have made a good choice, my little lion man
      One day you’ll have what you dream about
      One day you’ll come to this land
      And try not to cry out
      Before this new world god gave in your hands»





C'est bon Arnaud, Avoues ton crime ! - Non, c'est pas moi !



      Pseudo/Prenom : Foufy ~♥
      Âge : 16 ans
      Avatar : United Kingdom de Axis Power Hetalia
      Comment as-tu connu le forum : Par moi-même ~♥ (J’ai déjà Cheshire Cat et Alan Bowen comme perso ^^)
      Comment le trouves-tu ? : Moi je l’aime (mais puisque je dois donner un défaut, y’a trop de sang !)
      Une idée pour l'améliorer ? : Pas encore, revenez me voir dans 60 ans
      Ta présence sur 10 : Ça dépends, comme pour tout le monde, mais on va dire 6.5
      Quand je dis rose, quel est ta première pensée ? : Cheshire Cat (j’y peux rien xD)
      Regardez à votre droite, que voyez-vous ? : Encore cette bonne vieille armoire beige
      Hors la loi ou policier ? : Hors la lois, c’est marrant de se faire courir après ^^
      Manger ou Boire ? : Heu… les deux… (vive la bière et la pizza !)
      Règlement retenu ? Si oui, donnes le code : Les roux vont dominer le monde ! *s’empiffre de mousse au chocolat*




Dernière édition par Arthur Smith le Ven 25 Mar - 9:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: It'a a bird, it's a plane, no, it's Arthur !   Jeu 3 Mar - 4:58


Re-bienvenue~

Amuse-toi bien avec ce nouveau personnage !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: It'a a bird, it's a plane, no, it's Arthur !   Jeu 3 Mar - 5:18

Oh, tiens, une autre bestiole volante. Bienvenue ♥ ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: It'a a bird, it's a plane, no, it's Arthur !   Jeu 3 Mar - 5:28

    Parfait, génial, superbe! Pour ma part, j'attends impatiemment l'histoire ( sachant que je peux toujours t'aider ~ )
    C'est exactement le caractère du Gryphon xD

    Bonne chance pour la suite ~


EDIT: Désolée, trompée de compte xD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: It'a a bird, it's a plane, no, it's Arthur !   Jeu 3 Mar - 9:19


Bienvenue~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: It'a a bird, it's a plane, no, it's Arthur !   Jeu 3 Mar - 17:49

Welcome le prédef' .w.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: It'a a bird, it's a plane, no, it's Arthur !   Ven 25 Mar - 8:28

Enfin terminé !
Merci pour tous ces bienvenus =3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: It'a a bird, it's a plane, no, it's Arthur !   Ven 25 Mar - 9:57

    Sublimement génial ♥
    Si j'en aurais eu la possibilité, je t'aurais validé de suite. Il y a quelques rares fautes d'orthographes, mais la lecture est tellement agréable qu'on les oublie bien vite ~
    En espérant que tu sois vite validé, messire Arthur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: It'a a bird, it's a plane, no, it's Arthur !   Ven 25 Mar - 11:54

Ouh la!Queeeeelle Suuuublime fiche!
Sois le re-bienvenu parmis les fous petit griffons
(Comme il est mignon! Je le vois bien dans mon petit cirque!)

*se dégourdit les doigts*
Voilà! J'exerce ma fonction de modo; Validée!!!

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: It'a a bird, it's a plane, no, it's Arthur !   

Revenir en haut Aller en bas
 

It'a a bird, it's a plane, no, it's Arthur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+°°Alice's game°°+ :: Les Archives D'Alice's Game version 1.0 ♥ :: Fiches.-