FAQFAQ  CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Dr. BlackJack... Le roi du bistouri. [Fini!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le Dr. BlackJack... Le roi du bistouri. [Fini!]   Jeu 3 Mar - 1:42







Dr. BlackJack



Je suis Glacial , mais ne vous inquiétez donc pas, je suis précis et ne vous laisserais pas mourir si vous me payez. ~





Le Bouche à Oreille



      Nom : Hazama.
      Prénom : Kuro.
      Âge : Inconnu. Plutôt jeune. (au alentours de 28 ans)
      Date de naissance : Inconnue.
      Orientation Sexuelle : Hétérosexuel.
      Goupe : Delirium.
      Emploi : Chirurgien.
      Mot le plus employé : ...
      Rêve : Aucun. (s'il en avait un, ça serait secret)
      Arme & Pouvoir : Un scalpel et un flingue. Pouvoir de régénérescence.





Je ne t'aurais jamais imaginé ainsi !




      Le docteur est froid. Et très distant aussi. Ces qualités en médecine sont remarquables, c’est pour ça que dans le monde des humains, il est devenu une légende. Il travaille dans l’illégalité, il n’a d’ailleurs aucun diplôme de médecin, aucune licence. Quand il soigne, il réclame des honoraires exorbitants qui peut aller de 10 à 50 millions de yens. (convertir selon les pays…)

      Il est quand même capable de réaliser n’importe quel opération. Même s’il y a des limites a tout cela, car le corps humain nous réserve parfois bien des surprises et qu’il ne faut pas le mésestimer. BlackJack se contrefiche de tout ça, il le garde en tête mais a une confiance totale en lui, ce qui d’ailleurs est la clé de sa réussite. Toutes ses opérations sont réalisés dans le calme, les autres chirurgiens le laissant travailler et observant son génie.

      Car oui, BlackJack est un génie, surnommé «Le roi du bistouri » ou encore « Le maître du scalpel ». Il ne se surestime pas du tout vu qu’il connait parfaitement ses capacités. Il reste seul, toujours seul, les autres le maitrisant, ou le vénérant. Mais lui, rien d’autre ne l’importe a part sauver des vies et empocher une grosse somme…

      Il est très franc et très sincère. Si les gens n’ont pas la somme pour payer l’opération, il ne paie pas, c’est comme ça. Une vie coute cher, oui. Je vous assure qu’il sourit, de temps en temps. Il a un petit air arrogant parfois, ce qui le rends encore plus prétentieux et insolent envers les autres médecins qui se voient quand même obligés de se taire, a la fin, quand BlackJack a réussi l’impossible pour eux.

      D’apparence, il peut paraitre effrayant, car son air glacial ne nous donne pas vraiment envie de l’approcher. Quand il se déplace, il porte toujours une grande cape noire en guise de manteau et porte sa mallette de la main droite. Il a des cheveux noirs et blancs… peut-être dus au fait qu’il a été rafistolé. D’ailleurs, des enfants l’ont même traité de panda…. Et de rapiécé de partout aussi. Il est de taille moyenne, pas trop petit, ni trop grand. La carrure parfaite en somme. Les yeux rouges/marron, ne le confondez surtout pas avec un albinos, il n’a rien a voir avec ça.

      Car BlackJack peut aussi paraitre effrayant du a sa longue cicatrice qui traverse son visage comme si on avait recousu deux morceaux de peau. Mais c’est exactement ça ! Vous le découvrirez dans l’histoire, mais il a bien plusieurs cicatrices sur son corps. Certains le trouvent répugnant, d’autres attirant, d’autres trop impressionnant. Il a surtout une dextérité et un tour de main remarquable, maitre de la médecine et de chirurgie.

      Kuro Hazama fut surnommé Black Jack.






Aller, joues avec moi ~


      On ne sait pas quand il est né, ni son âge, ni son passé. On n’a toujours rien su du dénommé BlackJack, de son vrai nom Kuro Ha zama. On va vous retrancher sa vie par chapitre, histoire si vous voulez relatant plusieurs aventures e sa vie.

      Comment Kuro Hazama est devenu Black Jack.

      On ne sait rien de lui avant ses 8 ans. Il eut un grave accident qui le mena direct en salle opération. Il n’avait plus ni crâne, ni visage, ni bras, ni jambes, ni viscère. Tout était réduit en charpie, tout le monde le donnait pour mort. Le docteur Jôtarô Honma dut opéré, il a tout tenté et Kuro a survécu par miracle.
      Cependant pendant l’opération, la greffe de peau pour la partie du visage du Kuro ne pouvait marcher en évitant une nécrose. La greffe cutanée ne pouvait avoir lieu, il fallait un donneur. Le dr. Honma demanda alors aux camarades de classe de Kuro d’accepter de donner un peu de son épiderme pour son patient, après tout, ils étaient venu pour le voir, ils pouvaient bien l’aider. Mais les parents, outrés et égoïstes refusèrent et tous partirent prétendant ne pas aimé Kuro. Mais un jeune garçon était resté et proposa de donner sa peau, sans aucun soucis pour sauver le patient. Mais les docteurs remarquèrent que le jeune donneur et ami était métis et qu’alors il n’avait pas la même couleur de peau que Kuro. « qu’est-ce que ça peut faire ? Il faut sauver le garçon ! » a déclaré Honma. Et c’est ainsi que l’opération fut un succès et que Kuro a deux couleurs de peau sur le visage…

      Il resta en fauteuil roulant pas mal de temps, et devint ami avec le jeune donneur Takashi.
      Kuro discuta avec le chirurgien Honma.

      « c’est un copain a toi ce Takashi ? »
      « Je me sentais seul. Et lui se faisait souvent embêter par les autres… Alors on passe beaucoup de temps ensemble. Et puis… il me ramène toujours des têtards. »
      « je vois, c’est un bon petit camarade. Guéris vite pour lui faire plaisir. »
      « Ouais. Quand je serais sur pieds, je deviendrais médecin comme vous. Je gagnerai un tas d’argent et je le donnerai à Takashi. »


      Il essaya de réapprendre a marcher, c’était très dur, il tombait a chaque fois, et dès qu’on se précipitai pour l’aider, il disait « Laisse moi, je peux me relever tout seul. »
      Ainsi, il a serrer les dents et s’est efforcé de sortir dignement de cette épreuve. Mais quand il fut enfin guéri, Takashi avait quitté l’école.
      Il l’a cherché partout, en vain. Puis il est entré en fac de médecine…

      « eh ! Kuro ! Tu devrais te faire réopérer de ce côté ci du visage ! »
      « PAS QUESTION ! Je ne veux pas, cette peau, c’est celle d’un ami ! En changer, c’est le trahir… »
      « fidèle en amitié je vois…Tu n’as qu’a le revoir et lui demander son avis ! »
      « Mais je n’ai aucun moyen de le retrouver. »
      « Comme tu voudras, mais ta figure décourage tes patients de t’approcher. »
      Il tourna les talons. « Ils n’ont qu’à pas me regarder. »


      Des années plus tard, le célèbre BlackJack fit son apparition. C’était son surnom, il était maintenant le meilleur, le plus cher et tout cela sans même une seule licence. Il travaille dans l’illégalité la plus totale. Mais pourtant, les patients tenant a la vie font appel à lui.

      La perte d’un être cher.

      Megumi était une jeune femme étudiant en médecine. Il se trouvait qu’elle partageait le labo avec BlackJack en faculté de médecine. Au début, elle avait très peur de lui… Elle travaillait parfois très tard, attendant que la pluie cesse pour rentrer… Chose curieuse, elle trouvait a chaque fois un parapluie. Elle finit par faire le rapprochement… C’était le docteur qui a chaque fois qu’il pleuvait, l’apportait de chez lui et le déposait discrètement. Elle le remercia et lui proposa de rentrer ensemble. Mais il lui répondu d’un ton bourru qu’il avait encore du travail et il s’enferma dans son bureau. Mais elle continua de rentrer chaque soir seule.
      En fait, il marchait a une centaine de mètre derrière, comme pour la protéger. Elle s’en rendit compte par un hasard malencontreux quand elle se fit agresser un soir par trois voyous. BlackJack arriva et les mit en pièce, provoquant la fuite de ceux là. « Une chance que je sois passé par là . que ça vous serve de leçon, arrêter les heures supp’ ! » Il repartit. Ce n’était pas un hasard, elle était sur qu’il n’était jamais loin. Mais pourquoi se montrait-il toujours aussi froid avec elle ? En fait tant dans le labo qu’à la faculté, tout le monde l’évitait. C’était peut-être du a cette attitude glaciale ou à ce visage qui répugnait certains. Mais Megumi… Lorsqu’elle le regardait à la dérobée…Elle croyait deviner ce qui se cachait derrière ce masque sévère. Elle devenait nerveuse et se mettait a le chercher du regard dans la foule, et il suffisait qu’elle l’aperçoive pour que son cœur palpite. Elle prit alors conscience qu’elle l’aimait. Le savait-il ? Son attitude était pourtant toujours aussi sèche a son égard… Elle voulut lui avouer mais l’occasion lui a manqué car on lui annonça qu’elle souffrait du cancer de l’utérus. C’est une maladie fréquente chez les femmes, responsable de nombreux décès.
      BlackJack s’interposa entre plusieurs médecins qui déclaraient l’opération inutile.
      « Laissez moi l’opérer s’il vous plait ! »
      « Vous ? Mais vous êtes encore novice ! »
      « son cancer a été diagnostiqué sur le tard, une opération est trop délicate et impossible pour vous ! ça reviendrait a le tuer ! »
      « je la sauverai ! Docteur ! je vous en supplie ! donnez moi carte blanche !! »
      « Dans ce cas, le professeur Murakami vous assistera. »
      « Non, je veux opérer seul. »
      « Vous n’auriez pas la grosse tête vous ? »

      A partir de ce jour, il devint médecin attitré de Megumi. On aurait dit a ce qu’il veillait a ce que personne ne l’approche. Il lui expliqua qu’elle avait un cancer et qu’il devait pratiquer l’ablation de l’utérus et des ovaires pour qu’elle survive. L’utérus et les ovaires secrètent des hormones qui jouent un rôle dans la féminité. Perdre ces organes, c’est pour ainsi dire cesser d’être une femme…Et évidemment ne plus espérer connaitre les joies de la maternité.
      « tu es d’accord Megumi ? »
      « oui. »
      « En revanche, je te promet que tu vivras ! »

      Il affirma vouloir opérer seul, sans assistants. Avant l’opération, il lui avoua qu’il l’aimait profondément, enfin, il lui avait dit. Cela débuta en un premier et dernier baiser. Car après l’opération qui fut un succès, Megumi disparut de la vie de BlackJack. Pour toujours.

      L’arrivé de Pinocco.


      Un peu plus tard dans la vie de BlackJack, il fut appelé pour régler une opération dans le plus grand secret. On l’a appelé pour venir en urgence, car sinon, la patiente aurait été perdue.
      Il se jeta dans sa voiture et se rendit au point donné. Un masque cachait le visage et l’identité de la patiente.
      « Je vois que vous avez tout fait pour pas que je ne la reconnaisse pas ! Mais bon, c’est comme vous voulez… »
      « En fait, si vous venez chez moi… »
      « C’est parce que vous ne voulez pas que ça s’ébruite je suppose… » Toujours ce petit air arrogant aux lèvres.
      « Oh euh… Je suis le docteur Kaji de l’hopital Yokobai. Personne n’est capable de réaliser cette opération ! Vous êtes sans doute le seul a pouvoir pratiquer. »
      « oh… vous avez confiance en moi maintenant ? »
      Il souleva le drap qui recouvrait la patiente et vit une énorme boule au niveau de son ventre. Mais vraiment grosse !
      « Wahou ! Elle est énorme cette tumeur ! »
      « C’est bénin… »
      « Vous ne voyez pas d’inconvénient a ce que je fasse une ablation ? »
      « Il s’agit d’un tératome… »
      « Tumeur, tératome en effet… »

      Lorsque des jumeaux sont encore in utéro, il peut arriver que l’un des deux soit malformé et que ses organes se développent a l’intérieur du corps du second. Les bras, les cheveux, les yeux du fœtus qui n’est pas viable poursuivent leur développement dans le corps de l’autre bébé. Parfois, il est contenu dans une sorte de poche caoutchouteuse et il baigne dans un liquide visqueux… Cette poche gonfle à l’instar des organes qui se développent et finit par constituer un énorme kyste important. C’est ce qu’on appelle un tératome.

      « pourquoi avez-vous laisser développer la tumeur ? Vous êtes stupide ou quoi ? »
      « Et bien…dès que j’essaye de pratiquer l’ablation… mes assistants se comportent bizarrement…jusqu'à qu’il se suicide pendant l’opération…alors je suis obligé de la reporter à chaque fois…cette tumeur est maudite ! »
      « C’est stupide !! »

      BlackJack se mit donc a l’œuvre, mais cet étrange symptôme eut effet sur lui durant l’opération. Impossible de pratiquer l’ablation. Puis la tumeur semblait lui parler. « ne me découpe pas ! Pas touche ! »
      Il réussit finalement a discuter et lui promit de vivre, en plongeant les organes dans un bouillon de culture. Un liquide organique si vous préférez. Il pratiqua l’ablation, enfin, et tint sa promesse.
      Elle était faite de fragments d’un être humain qui n’a pas pu avoir de corps, alors il allait lui-même lui en fabriquer un ! Par chance, elle disposait de tout le nécessaire : cerveau, cœur et jambes. Les parties qui lui manquaient fut reconstituées a partir de fibres synthétiques.
      « Et tu devrais avoir un corps parfait…enfin… Tu te nommeras Pinocco. »

      Un an plus tard… Ce fut enfin la dernière consultation pour la patiente. Le docteur BlackJack vint lui rendre visite accompagnée de Pinocco.
      « merci, je n’oublierais jamais ce que vous avez fait pour moi… »
      « Oh, vous pouvez m’oublier, de toute façon, je ne sais pas qui vous êtes. Par contre, j’aimerais vous présenter quelqu’un… »
      Pinocco se trouvait sur le seuil de la porte.
      « C’est votre sœur jumelle. »
      « Hein ? Ma sœur ?! »
      « C’est vrai que c’est la première fois que vous la voyez … Mais elle a grandi en même temps que vous ! »
      Pinocco se jeta sur elle.
      « Tueuse d’enlfant ! rélchalppée du billard !! Vilaine bêlte ! méchanlte!! salope !! démon !! Vampire ! »
      BlackJack attrapa Pinocco.
      « ça n’est pas ma sœur !! »
      Il adopta Pinocco qu’il considéra comme sa fille.
      « Quel âge a votre fille ? »
      « Et bien 18… mais je dirais qu’elle va avoir un an ! »


      Black Jack accomplit d’autres exploits comme celui-ci…

      La fin du Dr. BlackJack.

      « PINOCCOOOOOOOOO ! »
      « doctleur… »
      « Je peux te sauver !! »
      « Docteur BlackJack, c’est impossible… »
      « Si ! C’est possible ! J’ai toujours réalisé l’impossible ! »
      « L’être vivant a ses limites… »
      « Non ! Je refuse de la laisser mourir ainsi ! C’est ma fille ! »
      « Pas vraiment… »
      « Fermez la ! »
      « Doctleur..ne vous enelvez pas… »
      « Pinocco…je te sauverais… »


      Il s’assit et se mit a réfléchir, c’était la première fois qu’il assistait a ça. Impossible de sauvez Pinocco… Il se décida de l’opérer mais le cœur lâcha. Les fibres qu’il avait fixé lors de sa « création » avait lâché et les organes avaient vieilli d’au moins 30 ans en a peine 2. Il ne pouvait se résoudre a la laisser mourir sans rien pouvoir faire. C’est pourtant ce qui du arriver.
      Il se retira. Un peu plus tard, il fut appelé, d’autres malades semblaient avoir développés les mêmes symptômes que Pinocco. Il n’en cru pas ses oreilles et se rendit sur place. Il reconnut tout de suite, c’était le même problème qu’avec sa fille. Un nouveau virus ? Sans doute. Mais extrêmement difficile a éradiquer vu qu’il ne connaissait pas son origine. A force, il finit par découvrir que le virus venait d’une hormone secrétée par une zone protégée du cerveau et qu’il accélérait le rythme cardiaque ainsi que le vieillissement des organes.
      « Vous ne pouvez pas le faire ?! »
      « Non…je ne sais connais pas l’emplacement exact de l’origine de la tumeur ! »
      « et ça se dit médecin !! »
      « JE NE SUIS PAS DIEU NON PLUS !!! »

      il allait opérer quand un malaise fit surface. Il en avait trop fait. Une crise cardiaque, il s’effondra devant les assistants. Mais il ne pouvait se résoudre a abandonner si près du but. Il attrapa son scalpel et se trancha les veines a la place de la tumeur.
      Des ricanements. « il se croyait invincible ! Mais il s’est tué lui-même ! »

      « vous êtes fou docteur… »

      L’être humain a ses limites.






C'est bon Arnaud, Avoues ton crime ! - Non, c'est pas moi !



      Pseudo/Prenom : Top secret è.é Appelez moi BlackJack o.o
      Âge : 17.
      Avatar : BlackJack du manga BlackJack (Osamu Tezuka)
      Comment as-tu connu le forum : Par une voyante.
      Comment le trouves-tu ? : (Un défaut obligatoire è.é ) Il est bien, la bannière flash 8D
      Une idée pour l'améliorer ? : hum... c'est votre forum! débrouillez vous 8D
      Ta présence sur 10 : 9/10.
      Quand je dis rose, quel est ta première pensée ? : Beurk.
      Regardez à votre droite, que voyez-vous ? : Beaucoup de choses !
      Hors la loi ou policier ? : Hors la loi !
      Manger ou Boire ? : Boire !
      Règlement retenu ? Si oui, donnes le code : Ok, pour 100 millions de yens.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Dr. BlackJack... Le roi du bistouri. [Fini!]   Jeu 3 Mar - 2:58

J'adooooooooooooooooooore *^*
Enfin bref, je te valide !!
Revenir en haut Aller en bas
 

Le Dr. BlackJack... Le roi du bistouri. [Fini!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+°°Alice's game°°+ :: Les Archives D'Alice's Game version 1.0 ♥ :: Fiches.-