FAQFAQ  CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Blanc comme Neige [PV Jack Plue Unknown]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
White Joker
+~.Idea.~+
+~.Idea.~+
avatar

Masculin Age : 23

Carte du Joueur
◊ Power:
◊ Orientation Sexuelle:
Your Relationships:

MessageSujet: Blanc comme Neige [PV Jack Plue Unknown]   Ven 15 Juin - 12:50

    Dehors, le froid était le maître-mot qui, de son piédestal, riait aux éclats sur les habitants givrés de Christmas Town. Et la neige, cette saleté, elle avait décidé, elle aussi, de railler les citadins en les congelant sur place. Les deux faisaient une compétition à celui qui emmerderait littéralement le plus de villageois. Dans le fameux bar de Christmas Town, un jeune personnage bien inhabituel effrayait les habitués du lieu. Il était pourtant très calme devant son verre de vin ; Verre de vin d’un rouge, si profond que l’on aurait facilement confondu l’alcool avec ce chaud liquide corporel qui s’étend dans nos veines si tant bien était que le sang n’était pas au menu du jour sur la carte des boissons.


    Le jeune garçon était épié de part et d’autre de la pièce. Enfants comme parents le pointaient du doigt dès que l’un d’eux remarquait ses marques noires sur son physique presque ingrat, ses coutures, le coloris de ses cheveux ou son air fourbe seulement, il était alors sujet à moqueries ou effroi. Il n’était que peu préoccupé par ces médisances, il n’avait que faire de ces êtres inférieurs, ils ne représentaient rien de plus pour lui que des objets hors de son contrôle, des bêtes de courses sur lesquelles parier en somme. Le macabre séraphin se complaisait dans son illusion, il pariait, seul dans son esprit sur les évènements qui se déroulerait dans la pièce. Il n’avait pas besoin de la regarder pour savoir ce qui s’y passait. Le jeune homme du coin de la pièce arrivera-t-il à conclure avec la jeune femme qui ne semblait pas intéressée par ses avances ? Le vieux pédophile qui narguait au bonbon le petit garçon que sa famille ne surveille pas réussira-t-il à obtenir sa proie ? Hyo pariait respectivement Non et Oui à chaque interrogation. Il fit un léger sourire, à peine remarquable, et porta son exquise boisson à ses lèvres. Il n’en prit qu’une petite gorgée avant de le reposer. Il avait beau faire parti des nobles et être au service de son immaculé majesté, il n’avait pas d’argent pour autant. C’est bien pour cela qu’il en était réduit à parier seul. Sa pâleur était en parti dû à ses penchants pour le jeu, dernièrement, ses mises étaient devenues plus … originales ? Oui, il s’était mis à parier son sang avec les pires fous d’Halloween Town et pour ne rien cacher, il adorait ça. En fait, s’il n’était pas devenu une de leurs nombreuses victimes, c’est qu’il avait un don pour paraître intéressant aux yeux des gens qu’il désignait lui-même comme digne de son attention. Il manipulait suffisamment bien son monde pour que les dangereux psychopathes puissent penser l’avoir lui en main alors qu’il s’agissait simplement du contraire. Mais malheureusement, il manquait cruellement de sang dernièrement si bien que l’anémie semblait constante.


    Machinalement, il se leva, l’envie devenue trop pressante, il se leva et parti en direction des toilettes tout en prenant son verre en main pour n’en laisser une goutte à personne. Il remarqua alors l’absence du petit garçon et du pédophile. Il lui semblait bien avoir senti les deux êtres se diriger vers la même destination que lui un peu plus tôt. Avait-il gagné son pari alors ? Le temps d’ouvrir la porte que dans cette nouvelle pièce, il fit une sanguinolente découverte. Au sol, le pédophile était mort, planté de multiples lames. Le petit garçon, à ses côtés, pleurait. Hyo lâcha un rire sobre mais distinct, il avait donc perdu une fois de plus. Dommage. Il sortit un paquet de carte de sa poche et ne comptait pas en savoir plus sur la situation, il n’avait plus aucun plaisir à parier sur les issues de ce jeu-ci, il avait déjà perdu. Il restait tout de même très vexé mais il s’en remettrait, après tout, il perdait tout le temps. Il tira une carte sans grande conviction. Il n’allait pas laisser le jeune garçon pleurer, et puis, quoiqu’il arrive, il serait satisfait de la carte qu’il piocherait. Le petit garçon ne prêtait même pas attention à lui quel immonde petit être. Il fut bien satisfait de découvrir la carte.


    « Six de Piques ». Pas de chance pour le garçonnet. Ce fut réellement une triste fin sans spectacle pour lui. Le temps d’afficher la carte aux yeux du petit que ce dernier était déjà transpercé de six flèches composées chacune d’un métal sombre comme du sang séché. L’arantèle de plaisir qui parcourait son corps à la simple vision de la funeste dépouille aurait fait de lui le plus heureux des hommes si cette satisfaction, quand il voyait du sang, était son seul vice. La rémige du vicieux personnage restaient le jeu, encore et toujours le jeu. Parier et parier encore, jusqu’à ce que mort s’ensuive et qu’il soit nécessaire d’atterrir. Beau fardeau n’est-il pas ?


    Finalement, il passa dans par-dessus les corps en les enjambant et prit du temps pour laisser sa vessie se vider, et avec un naturel exemplaire, il revint dans la salle. Il avait récupéré un peu du sang du petit homme, peut-être qu’il gagnerait finalement dans sa défaite, il pourrait éventuellement, plus tard, parier le liquide qu’il avait récolté auprès d’un autre taré quelconque. Il récupéra sa place et se tut un moment encore. Il pensait. Il s’imaginait tout de même une vie plus trépidante et pleine d’actions, mais non, il se laissait vivre en passant chaque soirée dans le premier pub qu’il rencontrait. Et puis, il n’était pas las de ses occupations nouvelles. Il était là à cause du jeu, il resterait donc là et jouerait, ainsi cela doit-il être. En fait, il avait déjà besoin d’air nouveau, rapidement ennuyé, Hyo sortit ses cartes de sa poche. Et tout en se balançant, les yeux vagabondant au travers de la vitre, il mélangeait son jeu inlassablement observant la neige au dehors. Chaque flocon, chaque personne, chaque carte. Chacune de ces choses était prêtes à devenir des bêtes de paris. Et miracle, sa future bête entra dans l’arène. C’était un homme de blanc vêtu. Etait-il du même camp que lui ? Il ne l’avait encore jamais vu. En fait, aucun autre blanc à part les plus hauts placés dans la royauté ne l’avait ne serait-ce qu’entre-aperçu au détour d’un couloir ou d’une salle tellement il se faisait absent à la cour. Il n’avait même pas d’intérêts pour son propre camp si encore il ne s’agissait pas de son souverain blanc. En fait, il était un membre des Holly Crowns, il en était persuadé, il parierait dessus et ce pari, il le gagnerait. Une lumière s’éveilla dans son regard, cet homme, là devant lui, avait allumé un intérêt en lui. C’était rare, ça lui arrivait une fois par mois, tout au plus. Mais combien de temps cette attention qu’il lui porté durerait ?
Revenir en haut Aller en bas
Jack Unknown
+~.Idea.~+
+~.Idea.~+
avatar

Masculin Age : 30

Carte du Joueur
◊ Power: Devenir liquide.
◊ Orientation Sexuelle: Hétérosexuelle
Your Relationships:

MessageSujet: Re: Blanc comme Neige [PV Jack Plue Unknown]   Ven 15 Juin - 23:51

Blanche Neige, Joker Blanc.
La couleur de la pureté bafouée.

Blanche et glaciale petite ville de Christmas Town. "Noël", ce mot, il résonnait en lui comme un lointain souvenir crypté dont il n'arrivait pas à déchiffrer toute sa signification. Ses pas se mêlèrent à la neige blanche, blanche, oui. Malgré ses pas sur celle-ci, elle restais d'une pureté immortelle, c'était un des mystère qu'il appréciait à Wonderland et précisément ici dans cette ville. Bien que l'idée d'aller dépenser encore son argent du mois le titillait, il resta un instant dehors, profitant d'un Duel entre le Froid et la Neige. Qui serait le vainqueur aujourd'hui ? Certainement pas Jack en tout les cas. Malgré le fait qu'il appréciait la fraîcheur et la neige tout particulièrement, son corps commençait à se frigorifier dangereusement. Aussi, il quitta le belvédère rouge et blanc pour se diriger vers la ville même. Ses pas étaient lents, ralenti par la neige et le froid. Des mains glacées et spectrales semblaient saisir ses mollets de leur griffes de glace pour l'attirer dans le blanc tombeau de l'hiver éternel. Jack, avançait le sourire aux lèvres, manifestement content de cette ballade et du temps qu'il avait devant lui en ce jour. De toute façon, si Prince avait été en quelconque danger que ce soit, Jack l'aurait senti et se serait téléporter en un éclair blanc aux côtés de son maitre. Mercenaire, quelle vie intéressante quand même ! Le fait de louer ses rapières pour une riche personne était plaisante puisqu'il ne connaissait pas vraiment la pauvreté. Pauvreté ? Ce mot aussi raisonnait dans son cœur comme l'éclat d'un souvenir ô combien lointain. Jack posa sa main contre sa poitrine et sentit les craquelure de son torse lui faire mal.

Intime, était inhabituellement silencieux. Ce livre qui avait pourtant l'habitude d'être si bavard n'émit aucune objection quelconque, aucun avertissement d'un danger imminent, aucune sorte de problème lié à ma personne et bien d'autres encore... Jack détourna son regard de la ville pour le poser sur Intime. Gelé, c'était le mot. Le livre aux pages dorées était parsemé de givres et en son centre une bouche lacée de cuir, figée découvrant des dent carrée immobile. Aussi, il décida de presser le pas. Il appréciait la compagnie d'Intime même si l'envie de le brûler lui avait plusieurs fois traversé l'esprit.

Jack accéléra le pas et se retrouva à hauteur d'une fontaine éternellement glacée, les jets d'eau décrivant des courbes magnifiquement étincelante et à la fois si dangereuse. Toucher cette eau glaciale pouvait mordre votre peau d'une déchirure par le froid jusqu'à voir vos doigts tombés, brûlés par le froid extrême. Une autre des beautés sur laquelle il est bon de poser son regard mais point sa main. Il passa la fontaine, mains en poche dans l'espoir de les réchauffer un tant soit peu. Les flocons de neige qui battait le ciel bleu marine se déposait sur sa tête, lui rappelant une fois de plus qu'il risquait de finir comme Intime s'il ne se dépêchait pas.


La chaleur des fêtes, la chaleur de noël et de son bar.
La commande d'Intime.

Ce bon vieux bar avait de quoi plaire à n'importe quel aventurier qui venait de braver la tempête extérieure ! Les décorations qui ornaient le mur donnait une impression de chaleur, de bon accueil. Quel était le mot déjà ? Ah, oui: "Chaleureux". Les coussins rouges et moelleux posés sur les banquettes du bar était un des meilleur cadeaux qu'il soit arrivé à cette ville, rien que l'idée de poser ses fesses dessus était une attraction touristique. Tellement confortable et chauffé ~ Au plafond, de nombreuses tiges de houx colorées de petites graines rouge décorait le toit de sa parure verdoyante. Sur les murs, de nombreux tableaux de Noël et de ses laquais, euh, elfes, guirlandes électrique colorées de plusieurs teintes tantôt fixe tantôt clignotante, un barman sympathique qui ressemblait étrangement à une grande bête poilue duvetée blanche aux pieds gigantesque. Big Foot StepMaes, c'était son nom. Enfin, d'après Intime, mais rien n'est sur.

La chaleur de l'endroit fit fondre la neige sur les cheveux blanc de Jack et Intime commença à reprendre des couleurs (oui, c'est possible, même pour un livre). Sa bouche se délia de la couche de gel et il en profita pour demander une compensation pour cette aventure folle et sadique puisque chaque fois qu'on venait ici, c'était toujours pareil, il finissait congelé. Ainsi, le rituel serait le même aujourd'hui. Intime ne se gêna pas pour interpeller le Barman qu'il appela Big Foot.

"Big Foot ! Cela fait longtemps qu'on ne s'est pas vu ! Tu me mets la même chose que d'habitude hein ! Une tasse bien chaude de chocolat parsemé d'un nuage blanc de crème et des petites pépites de sucres, de perles colorées aux couleurs de Noël, une paille rose et les petits biscuits qui vont avec s'il te plait ! Sinon, comment va la famille ?"

Le barman resta stoïque comme ces grandes pierres dressées en forme de cercles, vous savez ? Enfin, une fois encore, ce sont des histoires d'Intime, je sais qu'il est vieux mais parfois j'ai l'impression qu'il radote. Le barman porta à présent son regard sur moi snobant Intime.

"Pour moi, ce sera un chocolat chaud avec un nuage de chantilly et des mitaines."

Ah, les mitaines ces jolis petit biscuits en forme de petites mains d'elfes qui croustillent dans la bouche et libère un coulis de fraise pâteux qui se marie à merveille avec la saveur du chocolat. Un régal, il était prêt à mourir pour cette petite spécialité de Christmas Town. D'ailleurs, il risquait sa vie deux fois par mois pour venir dans ce bar.

Big Foot apporta les deux boissons qu'il posa sur le bar en chêne massif et tendit ensuite la main en direction de Jack. L'intéressé sortit de sa bourse quelques pièces de cuivre, d'argent et quelques bonbons qu'il déposa dans la main du géant au pelage blanc qui le gratifia d'un large sourire. L'arôme du chocolat chaud pénétra ses narines réveilla son appétit, son envie, il porta la tasse à ses lèvres après que la crème aie fondue en tantinet et dégusta ce breuvage si exceptionnel, si délicieux ! Intime, lui ne disait de nouveaux plus un mot dégustant tout l'artifice qu'il avait demandé avec sa commande.

Je me détourna du bar pour regarder si des têtes connues se trouvait dans le coin. Néant, il n'y avait personne aujourd'hui qu'il connaissait personnellement. Mais quelqu'un attira son attention, il se trouvait là, un peu plus loin dans la pièce, le regard intrigué dans sa direction Vêtu de blanc également, comme le manteau de Christmas Town, un physique étrange... Il plissa légèrement les yeux tout en l'observant et lui fit ensuite signe de venir le retrouver...Quelqu'un qui regarde assistance et de loin, il n'aime pas ça, il préfère l'avoir à l'oeil et proche de lui, pour surveiller ses mouvements.

Intime, heureux, continuait de savourer sa commande sans se soucier du reste.
Revenir en haut Aller en bas
White Joker
+~.Idea.~+
+~.Idea.~+
avatar

Masculin Age : 23

Carte du Joueur
◊ Power:
◊ Orientation Sexuelle:
Your Relationships:

MessageSujet: Re: Blanc comme Neige [PV Jack Plue Unknown]   Dim 24 Juin - 10:59


    Il était là, immobile, à sa table. Hyo leva son verre et le porta à ses lèvres pour les y tremper sans réellement en boire une gorgée. Il se délectait uniquement du goût sans se désaltérer pour autant. Il était fasciné et se décrivait à lui-même avec son regard les moindres détails de l’apparence et le moindre des mouvements que faisait ou aurait pu faire cette homme blanc : Le teint de sa peau, ses actions, son être. De lui se dégageait toujours cette blancheur poussée à l’extrême.
    La fascination, elle emplissait de plus en plus le fou au fur et à mesure qu’il l’observait ; Si bien que Hyo ne prêta que très peu d’attention au livre vivant qui l’accompagnait. Il se contenta de hausser les épaules en le regard et de murmurer pour lui-même : « Commun ». La musique douce de Noël qui plongeait la totalité du bar dans une ambiance euphorique aurait pu rendre la scène romantique si l’amour avait été ce qui intéressait l’angelot macabre, car non, il n’était pas amoureux. C’était de ce genre d’attraction étrange pour le fonctionnement d’un être qui remplissait son cerveau, il s’interrogeait sur comment ce personnage immaculé pouvait-il exister si blanc, si lui-même et si vivant. En fait, il n’y avait aucune explication réellement valable disant pourquoi l’homme en blanc était-il plus intéressant que n’importe quel autre être vivant dans ce bar, sauf que c’était sur lui qu’Hyo avait jeté son dévolu.

    Tout en le regardant, pupilles et paupières fixes, il reposa sa chaise sur ses quatre pieds et lança ses cartes en l’air. Ses cartes disparurent chacune à leur tour quand elles atteignirent leur apogée. Le jeu de cartes était à présent au complet dans la poche d’Hyo tel un enchantement de conte de fée. Conte de fée sordide soit dit en passant. Il reposa le verre avec beaucoup de calme, de délicatesse et de lenteur, le moment paru durer une éternité, il n’était pas décidé de ce qu’il devrait faire. Hyo réfléchissait à comment aborder la situation, il analysait et calculait les différentes possibilités. En fait, il pariait même sur laquelle se réaliserait parmi les plus farfelues d’entre-elles. Un fou d’Halloween Town entre, il massacre tout le monde ? Une fuite de gaz fait exploser la bâtisse ? Dans chacune de ces situations, Hyo n’aurait pas le temps de lui parler et cela semblait le peiner énormément puisqu’une larme apparut sur sa joue. C’est que cette étrange personne s’emballe inutilement quand quelque chose qu’il désire ne peut arriver, et ses sentiments se mélangent très facilement. Dans le doute que cela puisse se produire, le jeune homme se leva.
    Il s’approchait avec une démarche peu assurée et tout en avançant, les bras ballants, il hésitait. C’était tout à son avantage s’il était intéressant, parce qu’il avait intérêt à l’être, pour Hyo comme pour lui. Le délirant personnage détestait se tromper sur les gens, parce qu’eux, il devrait … Non, en tant que parieur, il se DOIT de les cerner. Il était un peu perturbé que son arrivée aux côtés du « blanc » soit si peu explosive, mais c’était de sa faute à lui, il avait rompu tout un charme en l’invitant à le rejoindre. Hyo en était même vexé ; mais il dû rapidement ravaler sa fierté, après tout, il s’en remettrait, il était habitué. Il posa juste son verre à pied et, en voulant éviter d’en perdre la moindre goutte, il ripa sur le sol et s’écrasa bruyamment dans un fracas énorme. Le verre était indemne sur la table. Le hasard faisait de lui la victime de maladresse constante dans les situations les plus critiques et pointilleuses. Des rires et des réflexions sur lui fusèrent à nouveau dans la salle. Et cette fois-ci encore, il les ignora. Il prit le tabouret juste à côté de l’autre. Il repoussa le livre d’un geste de la main vers un coin plus éloigné du comptoir et répéta ce qu’il s’était dit auparavant sur les opinions qu’il avait du bouquin. Il lui semblait entendre le livre grommeler. Il n’y prêta aucun regard ou mouvement de main et ainsi, lui montrer son désintérêt total.

    En revanche, ce qui dans la pièce, autre que cet homme en blanc, méritait de l’intérêt, c’était cette absence. Le père. Il n’était plus là, il se dirigeait doucement vers la scène du crime. Hyo se rendit compte que la pièce n’avait rien de spectaculaire autre que ces 6 flèches, il se leva et sans dire un mot de trop, il enchaîna le pas au vieil homme. Il pensait ainsi qu’en se rattrapant sur une scène de crime spectaculaire, son arrivée banale auprès de « blanc » se ferait pardonner. Le fourbe mit alors la main sur la bouche du père de famille pour taire ses hurlements une fois la porte passée. Il plongea l’autre main dans sa poche et sortit une carte. « 9 de cœur ». Malheureusement, à trop vouloir soigner, on en perd la vie. Ses cartes étaient d’une fourberie égale sinon supérieure à lui. La peau de l’homme d’âge mur devint pâle, il s’écroula moins d’une seconde après et l’assassin eut bien fait d’amortir sa chute. Arrêt cardiaque, normal pour un être visiblement en surpoids. Hyo souleva l’homme de corpulence assez forte jusqu’au mur et déboita du corps de l’enfant une flèche qu’il planta sur l’autre homme. Il reconstitua ainsi une superbe scène sur le mur, une scène d’amour Père-Fils tout à fait morbide qui lui rappelait son passé. C’était un hommage à la vie qu’il ne regrettait pas d’avoir perdu.
    Rapidement de retour au bar, il lança un petit sourire à ce superbe personnage immaculé et reprit une conversation qu’ils n’avaient pas entamée :

    « Ainsi donc, vous ne m’avez même pas dit votre nom, goujat ! Je vous le pardonne mais faites moi cadeau de cette information. Que faites-vous donc dans ce bar ? Vous m’intéressez ! Profitez, c’est rare. »


    Il s’empara d’un des gâteaux de l’inconnu comme s’il était sien et le mâcha, il l’engouffra entier dans sa bouche. Il trouvait que ce n’était pas quelque chose d’extraordinaire, Hyo n’était pas un fan de nourriture en fait, il ne se nourrissait que par nécessité ; Il lui était même arrivé de parier sur le temps qu’il tiendrait sans manger pour y trouver un quelconque intérêt. Enfin, cela était inintéressant en somme mais le fait de dévorer la même nourriture que lui permettait de mieux comprendre le gibier. Et c’était Hyo le chasseur.
    Hyo envisagea mille-et-une réponses. En fait, il n’en avait trouvé aucune de ce que l’homme lui dirait. Il n’était pas frustré, au contraire. Il était en joie de partager ces choses avec lui. Celui qui se prénommait alors Jack devint sa bête, sa chose. Le fait de connaître son nom semblait lui donner une emprise, une supériorité qu’il appréciait énormément. Il ne donna pas son nom tout de suite, pouvoir nommer cette chose vivante est un pouvoir qu’il ne voulait lui octroyer. Il porta encore son verre à ses lèvres. Mon dieu qu’il appréciait ce verre ~
Revenir en haut Aller en bas
Jack Unknown
+~.Idea.~+
+~.Idea.~+
avatar

Masculin Age : 30

Carte du Joueur
◊ Power: Devenir liquide.
◊ Orientation Sexuelle: Hétérosexuelle
Your Relationships:

MessageSujet: Re: Blanc comme Neige [PV Jack Plue Unknown]   Mar 26 Juin - 1:01

Viens donc jouer avec l'homme en blanc.
Quelle carte vas tu tirer ? Pique, trefle, carreau, coeur ? Les prémices d'un jeux dangereux.

Quel étrange personnage que voilà qui vint se présenter à lui. Jack préférait de loin à ce que cette personne extravagante et louche soit proche de lui que planant d'un air lugubre au fond de cette salle au où ne savait pas ce qu'il pouvait se passer dans son dos. Au moins, il l'avait dans sa ligne de mire, s'il tentait quelque chose de stupide. Ce genre de gars, sentait la mort à des dizaines de lieux ! Et lui... Il ne lui inspirait pas confiance. Étais-ce son visage déformé par le maquillage, sa façon de se déplacer ou tout simplement le fait qu'il avait pris sans permission un de ses gâteau ?! La troisième idée était encore fraiche dans son esprit puisqu'il regarda, inexpressif, le bouffon manger son biscuit. D'un geste de la main en direction, d'Intime, ce dernier s'arrêta de siroter son breuvage, pestant pour la peine et referma sa bouche de cuir pour reprendre une apparence des plus banale pour un livre. Maintenant, c'était le moment d'analyser cette curieuse personne que voilà pensa-t-il. Les traits du visage de Jack se dessinèrent en un sourire amusé, ses yeux rose et rond se plissèrent en deux amandes pâles et brillante de curiosité. Lentement, il leva la main vers le bouffon habillé de rose et de vert pointant de son index, le verre qu'il portait à ses lèvres.

« Ainsi donc, vous ne m’avez même pas dit votre nom, goujat ! Je vous le pardonne mais faites moi cadeau de cette information. Que faites-vous donc dans ce bar ? Vous m’intéressez ! Profitez, c’est rare. »

Voilà ce que lui avait dit cet homme loufoque...C'est sur ces mots qu'il avait commencé à sourire d'un air amusé. Ensuite, c'est la curiosité qui s'était emparée de lui. Un petit jeux ? "Hum, cela faisait longtemps !" se dit-il à lui même. Alors, jouons, petit bouffon de vert et de rose, jouons jusqu'à repeindre les roses en rouge, repeignons le ciel d'un obscur voile de mystère, jouons la chance et la vie, la malchance et la mort...Misons tout sur une existence utopique, sur un rêve éveillé, un songe condamné, misons, parions, jouons et s'il le faut...trépassons.

"J." fut la seule lettre qu'il donna de son prénom.

"J, voilà la seule lettre qui te permettra de connaitre mon nom...Dans tes yeux brille la malice et le plaisir du jeux, sinon, pourquoi être si curieux, étranger ? Chaque lettre de mon prénom que tu trouvera je te paierais un verre... Chaque échec, et la donne s'inverse. Tu me paies un verre pour chaque échec, je t'en paie pour ta réussite. Une contrainte, bien sur...Ce jeux se jouera lettre par lettre." Jack le regarda amusé, cela faisait longtemps qu'il n'avait pas rencontré quelqu'un comme lui. Ses yeux s'attardèrent un instant sur la silhouette du joueur et il reporta presque aussi rapidement son attention sur la tasse qu'il avait devant et la porta à ses lèvres.


Jouons au pendu !
Mais lequel sera suspendu aux lèvres du pendu ?

Il termina son dernier biscuit sous le silence de son compagnon Intime. Celui la même qui en aurait surement profité pour pester de ce manque cruel de civilité en le lui proposant plutôt que de le manger...Certes, mais Jack appréciait tellement ces biscuits qu'il n’eut aucun remords à déguster le dernier. Intime, en son fort intérieur, versa une larme de dégout mais resta parfaitement silencieux. Le jeune homme tout de blanc vêtu reporta à nouveau son attention vers le bouffon et interpella d'un geste bref de la main le serveur, Big Foot.

je pourrais avoir deux verres de Chocalcool ? Et encore des mitaines s'il te plait. Chocalcool, ce n'était rien de plus qu'un mélange d'alcool chocolatés, un breuvage crémeux d'une chaleur intense qui pouvait faire tomber mort le plus brave des alcoolique s'il en consommait plus de 5.

Le barman s'exécuta, l'air toujours aussi froid et dur que la glace elle-même. Néanmoins, quand il posa les deux verres et les petites mitaines sur la table, il gratifia Jack d'un large sourire suivit d'une main tendue en guise de paiement. Jack sortit de sa bourse de cuir quelques pièces qu'il déposa dans la main du barman.

Il regarda Big Foot s'en retourner à son quotidien et se tourna à présent vers l'autre homme assis à côté de lui.

"Maintenant, qui paiera la prochaine tournée ?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Blanc comme Neige [PV Jack Plue Unknown]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Blanc comme Neige [PV Jack Plue Unknown]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+°°Alice's game°°+ ::  :: Christmas Town :: Taverne "Au bon pain d'épice"-