FAQFAQ  CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La cible (Aaysha Shura)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La cible (Aaysha Shura)   Ven 14 Oct - 11:02

Ken se détourna de son habitude normale. Il salua la foule constituer de seulment quelques personnes. Ses quelque personnes avait tous l’aire louche les un que les autres :

Bonjour messieurs, dame!

Tous avait l’aire stupéfait de voir se satané gignole qu’il ne connaissait pas, leurs adresser la parole.

Où allez-vous??

Il était bien sure que personne ne répondrais mais, une personne s’avança et lui dit ou elle se dirigeait. Tout a coup, Ken aperçu sa cible. Un homme de race blanche, dans la quarantaine, les cheveux blond, les yeux bleu. Un homme dont la normalité faisait peur a Ken. Le contrat lui avait été donné par une femme qui voulait que sont marie soit tuez. Pour quelle raison? Parce qu’il la battait et la violait, elle était tannez de vivre dans le dénie. Un soir où il avait bu, il s’était taper une pute dans sa maison et ce devant sa femme ébahit. Elle n’avait jamais voulu d’enfant contrairement a son marie qui lui en voulait plus que tout. Pourquoi? Devinez. Parce quelle avait peur qu’il les viole eu aussi, ses justifiable. Il avait reçu une somme considérable et il ne voulait pas tout foirer. Il prit cette homme en filature et il constata que la cibles en question ne se doutait de rien mais bientôt il allait mourir.
Tout a coup, Ken remarqua que lui aussi était suivi par une femme a l’évidence. La cible suivi par la cible. Non! Cette troisieme personne était la pour la cible de Ken. Cette personne devait etre hai pour que deux personne soit la pour la tuez. Ayant été distrait, il avait perdu sa cible il se tourna donc vers l’autre personne et lui dit :


Bonjour quelle est votre nom?

S’était bien une femme. Elle était belle et tres bien battit pour une femme mais sourtout, tres bien armée pour une femme. Quand toup a coup
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La cible (Aaysha Shura)   Lun 17 Oct - 8:25

Aaysha entâma sa deuxième journée dans cette étrange ville. Elle avait pû trouver une planque acceptable et elle s'y sentait en sécurité. Elle y avait prit un bon bain, lavé ses vêtements et nettoyer ses armes. Elle se sentait d'attaque. Elle avait été chasser dans cette sombre soirée. Elle déhambulait dans les rues presque désertes, dans un quartier malfamé, dégoûtant. Elle se promenait avec ses armes, son deagle rangé à sa ceinture, son katana pendait à son côté, sans compter ses nombreux couteaux qu'elle dissimulait. Elle se foutait bien des regards ahuris qui provenaient des quelques piétons qui tardaient ce soir là. La plupart des gens détournaient le regard, ces connards avaient compris au premier regard qu'elle était une prédatrice. Il fallait être fou pour aller la voir, pour lui parler, et carrément suicidaire pour l'attaquer, pour essayer de lui prendre ses armes. C'était la mort assurée, elle le savait et s'en régalait, elle aimait être craint. Elle marchait depuis un petit bout et elle trouvait que cette nuit serait ennuyeuse. Elle sortit son lecteur Mp3 et mit les écouteurs, elle partit une toune du groupe Evanescence : Everybody's Fool.



Elle marcha en chantonnant les paroles de sa musique, toujours aux aguets en observant tout ce qui se trouvait autour d'elle. Elle passa devant une ruelle sombre et entrevit 2 silhouettes qui se battaient, elle passa son chemin. Elle n'avait rien à foutre de 2 enfoirés qui se tapaient sur la geule, même si elle aurait aimé assister à ce triste spectacle, ça l'aurait probablement excitée. Mais pas ce soir, elle allait les laisser s'entre-tuer ces chiens ...

Elle vit alors un homme se disputer avec une femme au prochain coin de rue, sous un lampadaire. Elle profita du fait qu'ils soient sous le lampadaire pour assombrir son corps, ils ne pourraient la voir si ils étaient dans la lumière. Elle regarda l'homme, ce putain de rat brailler quelque chose à la jeune femme pleurnichante, elle le gifla et l'homme la frappa en retour du revers de la main si fort qu'elle tomba en arrière, elle cessa de bouger. Ce con partit en chancelant, il devait être ivre mort, elle passa discrètement près de la femme, elle semblait ne rien avoir de trop grave, elle se réveillerait dans quelques minutes avec seulement un mal de tête, et une envie de voir cet ordure qui devait être son mec soufrir. Aaya eût un petit sourire en pensant que le souhait de cette femme allait être réalisé sans qu'elle soit au courant. Aaya suivit donc ce cafard sans qu'il se doute un seul instant qu'il était devenue une proie, un cadavreux. Il était déjà mort et enterré, dès l'instant où Aaya décida de le faire souffrir. Elle continua donc à le suivre, contenant sa rage et en montant le son de son Mp3 pour calmer ses pulsions meurtrières. C'était bien vrai ce qu'on disait, la musique calmait vraiment les animaux dangereux ...

Elle suivit cet homme jusque dans un grand et vieux édifice, la gare, cet homme allait y mourir, c'était sûr. Elle eût un petit rire amère, que c'était ironique. Cet homme voulait probablement se sauver mais on n'échappe pas à la Mort, surtout pas à Roshann, la Faucheuse de la Nuit. Cet enfoiré allait servir d'offrande pour Daenysos, la grande déesse du sang. Non pas qu'Aaya était supersticieuse mais elle aimait à croire qu'elle était la
représentation réelle de cette déesse, qu'elle poursuivait le même but, la même quête : Le pouvoir par le sang !

Bref, elle entra dans la gare et vit qu'il y avait seulement 4-5 personnes, c'était parfait, il n'y aurait pas beaucoup de témoins. Non point qu'elle s'en fasse, mais elle voulait éviter d'être obligé de tuer trop de personnes qui n'étaient pas ces cibles si les choses tournaient mal. Elle s'assit sur un banc, bien concentré à étudier les personnes présentes, elles ne représentaient pas un réel danger. Elle observa son cadavreux, il était clairement saoul, il dodelinait de la tête et somnolait. Il allait probablement quitter ce monde sans savoir pour quelle raison. Comme c'était pitoyable, comme ILS étaient pitoyables ...

Elle se rendit alors compte qu'un jeeune homme s'était approché d'elle, il se tenait devant elle et avait l'air d'attendre quelque chose. Elle n'avait rien entendu à cause de sa musique. Elle le toisa des pieds à la tête, il était assez jeune, il n'avait pas l'air vraiment dangereux malgré le fait qu'il soit armé. Il avait l'air crétin et il voulait se faire voir comme un dur. Comme il restait là, Aaya se leva, elle fixa son regard étrange, un oeil bleu et l'autre doré dans celui du jeune homme et lui répondit d'un ton méprisant d'une voix étangement douce et sensuelle, qui ne cordait pas réellement avec son apparence de tueuse.


- T'est qui toi ? ... Et qu'est-tu m'veut ?!

Le garçon n'avait pas eu le temps de répondre que le train ouvrit les portes. Elle vit sa cible se lever dans son angle mort et se diriger vers le train. Elle coupa ensuite le garçon pour suivre sa cible.

- Tu devrait dégager, me laisser tranquille, ça vaudrait mieux pour toi ...

Elle passa à côté de lui d'un mouvement fluide, en prenant bien soin de ne pas le toucher, elle détestait les contacts physiques ... avec les personnes vivantes en tout cas ... Elle se dirigea ensuite vers la porte à l'autre bout du wagon dans lequel sa victime avait monté. Elle entra, s'assit sur un banc solide de qualité merdique. Elle coupa sa musique et rangea son Mp3, elle allait agir bientôt, elle devait le tuer sans que personne ne le remarque. Elle saisit un de des petits couteaux de jet dans sa poche et attendait le bon moment, elle attendrait de passer dans un tunnel pour l'assassiner. À ce moment précis où le noir allait chier la vision des gens à bord, sauf la sienne bien sûr, elle voyait parfaitement dans le noir. Puis, elle attendrait que quelqu'un arrête le train pour s'éclipser, invisible dans le tunnel.

Elle remarqua soudain que le jeune homme l'avait suivit, il était encore à côté d'elle, elle soupira, ce petit merdeux allait vraiment tout foutre en l'air ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La cible (Aaysha Shura)   Jeu 20 Oct - 10:33

Ken était rusé donc, pour lui cette imprévue n’était un seul problème minime qu’il aurait à régler. Il ne se laisserait pas berné par cette jeune demoiselle, et ce même si elle était d’une beauté presque parfaite. Il entra dont dans ce fameux train, dans ses même train il n’y avait que quelques personnes se qui ne gênerait donc en rien le meurtre de cette fameuse cibles. Sa stratégie était fort simple, il attendrait le prochain tunnel que le train croiserait et grâce a la noirçeur il aurait une couverture pour assassiner l’homme.
Il alla faire connaissance avec la mystérieuse femme.


‘’Bonjour! Nous nous sommes vue tout a leur sur le quai d’embarquement. Où aller vous?''

Mais, Malheureusement elle ne s’attendait surment pas a se qui allait lui arriver. Ken se rapprocha de sont oreille et lui chuchota a l’oreille qu’il savait pourquoi elle était dans se train mais évidament elle n’avait pas l’aire de le croire. Il alla se rassoire a sa place tout en gardant un oeuille sur sa cible. Quand soudain, le noir total. S’était le moment d’assassiner la cible et se avant quelle ne le fasse. Il sortit sont couteau et s’avança à l’endroit où l’homme était supposé être assit quand soudain il s’apperçu que cette personne qu’il avait suivit depuis le début avait disparut. Frustré, Ken cria :

‘’Et merde il a filé.’’

Soudain il reçu un homme essaya de le frapper mais, Ken arrêta son poing. Ayant s’aisit le poing de l’homme il l’assaillit d’un coup de couteau ne sachant pas qui il venait de frapper. La lumiere revint, éblouissant Ken pendant quelque seconde. Lorsque sa vue revint il apperçu l’homme par terre gisant dans une marre de sang. La populace se mit a crier dénonçant Ken du bout du doigt

'' Il à tuez cet homme au meurtre aider nous il va nous tuer!'' Criere-t-il dans le train.

''Personne ne va vous aidez sale petit salopard!''
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La cible (Aaysha Shura)   Lun 24 Oct - 5:49

Aaysha était assise dans le train. Elle observait sa cible du coin de l'oeil et elle se raidit lorsque le garçon s'approcha pour lui murmurer à l'oreille. Il devait regarder vers elle lorsqu'il parla car il ne vit pas du tout le couteau, à quelques centimètres de sa gorge lorsqu'il murmura. Il avait pourtant eu la brillance d'esprit de ne pas la toucher, ni de frôler ses cheveux, sinon il n'aurait même pas le temps de réaliser qu'il se serait fait tué. Il alla ensuite s'asseoir et attendit le moment précis. Il avait dû avoir le même idée qu'elle car lorsque le tunnel arriva, il se leva pour passer à l'action ...

Aaysha, qui était parfaitement nyctalope, profita de cet instant où la vision des autres était nulle pour bouger, elle se leva, et comme le garçon se dirigeait vers la cible, contracta son bras et lança son petit couteau de jet, qui fila et touche sa cible, directement dans le flanc droit, perfora un poumon et alla sectionner l'artère principale du coeur, il était condamné dès l'instant où le couteau l'avait touché. Mais les nerfs réagîrent, il se leva et tomba vers l'avant, sur le gamin qui cru qu'il était attaqué. Il bloqua son bras et frappa comme un novice au torse. C'est à ce moment que la jeune tueuse ouvrit la fenêtre derrière elle et se glissa sur le toit, au même moment où le train émergeait du tunnel. Elle entendit des cris venant d'en dessous d'elle, les gens criaient à la vue du corps baignant dans son sang. Et elle ne pût s'empêcher de rire du gamin qui portait le blâme à sa place, il croyait vraiment avoir tué cet homme. En fait, il a tué un homme déjà mort ...

Aaysha allait maintenant devoir trouver un moyen de quitter le train avant la prochaine station. Elle avança le long des wagons, en gardant son équilibre comme une pro, elle était devenue une athlète grace à ses nombreuses années passées à parcourir des villes en passant par les toits. Mais elle n'avait encore jamais prit de train et encore moins sauté de celui-ci. Elle allait maintenant devoir détourner ce train, pour s'assurer qu'elle ne pourraît pas être suivie par personne. Elle courut jusqu'à la locomotive et elle se coucha pour observer par la fenêtre. Il y avait un homme grassouillet qui manoeuvrait le train. Elle descendit entre le dernier wagon et le train et ouvrit subtilement la porte, le conducteur ne l'avait pas entendue. Elle arriva derrière lui et lui mis un couteau sur la gorge.

- Si tu bouge d'un poil j'te crève !

Elle avait dû le surprendre doublement car il ne s'attendait pas à être prit en otage, et encore moins par une femme à la voix sensuelle.

- Bon, tu va pousser le train à la vitesse maxi jusqu'au prochain arrêt. J'dois descendre au plus vite à la prochaine station.

L'homme ne réagit pas tout de suite, il fît mine de tourner la tête pour la regarder.

- ALLEZ CONNARD ! Fait le MAINTENANT sinon tout le monde va crever à cause de toi !

Aaysha appuya encore le couteau sur le trachée de l'homme qui commençait à suffoquer. Cela sembla le réveiller. Il poussa le levier au fond en voulant discrètement prendre un téléphone. Elle l'assoma d'un bon coup derrière le crâne et l'homme tomba, inconscient. Il ne resterait cependant que quelques minutes dans les pommes. Elle devait partir maintenant. Elle se se retourna et s'aperçut qu'elle n'était plus seule dans la cabine. Mais le prochain tunnel arrivait, elle allait bientôt pouvoir disparaître pour buter ce gêneur et dégager avant de quitter le tunnel, où elle disparaîtrait tel un fantôme, comme une ombre dans le noir ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La cible (Aaysha Shura)   Lun 24 Oct - 9:27

Ken remarqua que la jeune femme riait de lui. Déconcerter il avait la ferme intention de la remettre a sa place. Il remarqua que sa cible avait été touché par un deuxième couteaux. Il avait donc raison elle était la pour tuez la même personne que lui. La jeune femme avanca et se dirigea ver la locomotive. Elle voulait fuir de se train. Ken la suivit subtilement et fut témoin de la scène ou elle assomait le conducteur un homme innocent. Cette personne n’avait-elle pas de cœur. Lorsqu’elle se tourna et quelle me vue elle avait l’aire furieuse. J’étais accroupit en petite boule et elle me fixait.

''Je ne suis pas la, pour te faire du tord! Je suis la seulement pour savoir qui tu es?''

En disant cette phrase il était clair qu’elle le trouvait pathétique mais, il ne la laisserait pas lui filer entre les mains. Ken pensa que peut-être elle ferait une allier formidable mais, restait a la convaincre de lui faire confiance. Il pensa qu’elle détestait peut-être les hommes. Tout sa était que des fables dans la tête de notre jeunes Ken. Il fronça un sourcil et haussa les épaules en signe de non compréhension. Il lui dit :

''Je ne suis pas ici pour te nuire et tu le sais comme moi un tueur ne lâche jamais sa cible des yeux. Je ne veux pas que tu me prennes comme cible mais, plutôt comme allier. Tu ne le sais peut-être pas mais, nous somme semblable en tout point a une seul différance près c’est que toi tu tue pour ton propre plaisir alors que moi je tue pour m’enrichir. Nous nous complétons. Nous serions imbattables si nous unirions nos forces. Mais, tu fais comme tu veut en! Tu hais les hommes mais, je ne suis pas comme les autres. Réfléchit bien a se que tu va faire. Car moi aussi je sais me battre.’’

Ken se releva et resta immobile devant la demoiselle. Si elle décidait de sauter du train Ken le ferait aussi….
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La cible (Aaysha Shura)   

Revenir en haut Aller en bas
 

La cible (Aaysha Shura)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+°°Alice's game°°+ :: Les Archives D'Alice's Game version 1.0 ♥ :: RP.-