FAQFAQ  CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Fée blanche [Terminé Darling ~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La Fée blanche [Terminé Darling ~]   Ven 23 Sep - 8:45







Williams Lutecia



Je suisnaïve au possible , mais ne vous inquietez donc pas, je suis douce et souriante ~





Qui suis-je ? Je suis...



      Nom : Williams
      Prénom : Lutecia
      Âge : Je crois que j’ai oublié... Aah, ça fait tellement longtemps...
      Date de naissance : 21 juin, au solstice d’été il me semble
      Orientation Sexuelle : C’est une question qui mérite d’être posée~
      Groupe : Once upon a time
      Emploi : Médecin
      Mot le plus employé : « Fais plus attention ! »
      Rêve : Que tout wonderland soit heureux. Quel rêve niais...
      Arme & Pouvoir : Lutecia ne possède aucune arme. Elle déteste se battre. Elle a un pouvoir de guérison. Plus les blessures sont importantes, plus elle sera fatiguée après. Néanmoins, elle récupère souvent très vite, étant habituée à enchaîner plusieurs soins. Pour soigner quelqu’un, elle dessine des cercles rejoins par des traits aux endroits clés de la blessure, le dessin s’illumine et lorsqu’il touche la blessure, elle disparait. Lutecia peut également blesser de la même manière, même si ça lui demande encore plus d’énergie et elle ne l’a vraiment fait qu’une fois, sous la colère.





Who ami I ? I’m...




      Lorsque j’ouvris les yeux, la première personne que je vis fut mon père, affolé, qui faisait les cents pas dans ma chambre. Il était décoiffé, rouge et extrêmement stressé. Moi, j’étais allongée dans mon lit, incapable de bouger. Je voulus demander à mon père ce que je faisais là, mais aucun mot ne sortit de ma bouche. Il s’aperçut enfin que j’étais consciente et s’approcha de moi.

      « Elisabeth, tu tiens le coup ?! Tu n’as pas trop mal ?! Ne t’inquiète pas, elle va arrivée, elle va arrivée... »

      Je ne comprenais pas pourquoi il disait ça. Je n’avais mal nulle part. Mais maintenant que j’y réfléchissais, je sentais une brûlure sur mon ventre. Je baissa les yeux et vis mon corps, pâle au possible et des bandages imbibés de sang sur mon abdomen. Comment avais-je pus me faire ça ?! Ca a du être pendant que je m’occupais du jardin, j’ai dû glisser et...

      Mes yeux furent attirés par une sorte de lumière et je tournai faiblement la tête vers la source de cette lueur. Une très belle jeune fille d’environ dix-huit ans se tenait dans l’encadrement de la porte. C’était comme si elle irradiait de gentillesse. De mon lit, je ne la voyais pas vraiment, mis à part ses cheveux d’un rose éclatant, laissés libres sauf deux petites couettes, attachés par deux grands rubans blancs. Ses longs cheveux touchaient presque le sol et ses prunelles dorées ressortaient de son visage.

      Elle s‘avança doucement vers moi. J’avais l’impression qu’elle volait, qu’elle ne touchait pas le sol tant ses mouvements étaient fluides. Je pus mieux la décrire à ce moment-là. La jeune inconnue était habillée une grande robe blanche avec des manches pendantes, ouverte devant qui laissait apparaître ses longues jambes. Elle portait des longues bottes blanches à talons qui remontaient jusqu’à mi-cuisses et de chaque côté de ses pieds, on voyait une petite aile, semblable à celles des anges.

      J’entendis alors mon père dire que la fée blanche était arrivée, que j’allais guérir. Je ne comprenais pas, c’était une fée ? Je n’avais jamais entendu parler de cette fée blanche. La soi-disant fée était maintenant à mon chevet et enleva un des gants blancs pour poser la main fine et tiède sur mon ventre. Je réprimai une grimace et fixa son visage, mort d’inquiétude. Qu’allait-elle me faire ? Elle allait me soigner ? Mais comment ?

      « Ne t’en fais pas, tu n’auras pas mal. »

      Sa voix douce semblait faite pour les berceuses et son sourire était celui d’un ange. Elle leva légèrement sa main et dessina dans les airs des cercles à différents endroits au dessus de mon corps, reliés par des traits. Elle ferma les yeux et soudain son dessin apparut en rose foncé et descendit lentement, en même temps que sa main. Lorsqu’il atteignit ma peau il disparut après une bonne minute, ma douleur également. Je me redressai d’un coup et enleva mes bandages, cherchant une blessure là où il n’y avait plus rien. Je regardai la «fée» d’un air ébahi et elle me sourie, un sourire éclatant.

      « Et voilà, c’est fini. Il est temps pour moi de me retirer. »

      Elle se redressa et repartit par la porte. Je me levai précipitamment et la rattrapa alors qu’elle était déjà sortie de la maison. J’attrapai son bras, si frêle et l’arrêta. Elle se tourna vers moi, étonnée et je pus voir son visage de poupée d’encore plus près.

      « Je... Je voudrais vous remerciez ! »

      Un nouveau sourire fendit ses lèvres, elle dégagea sa main et m’ébouriffa les cheveux. Elle reprit ensuite sa marche, ses cheveux roses soulevés par le vent et je crus apercevoir des ailes semi-transparentes dans son dos. Puis la fée blanche disparut dans les bois, ne laissant qu’une parole derrière elle.

      « Fais plus attention la prochaine fois. »

      ♥_♥_♥_♥_♥_♥

      Venez, venez, n’ayez pas peur. Vous avez invité la fée blanche à prendre un thé avec vous, c’est bien ça ? Elle ne va pas vous mangez. Enfin, je crois. La voilà qui arrive, trottinant joyeusement, avec sa démarche qui donne l’impression qu’elle flotte et un léger sourire aux lèvres. Vous l’invitez à s’asseoir et discutez un moment. C’est agréable de parler avec elle. Et là, vous lui demandez comment elle se trouve, mentalement. Une moue concentrée sur son beau visage et un doigt sur ses lèvres, elle commença à énumérer.

      « Je pense que je suis... Gentille, du moins je pense... »

      Oh oui, Lutecia est quelqu’un de très doux et gentil. Elle adore faire le bien autour d’elle et aider ceux qui sont dans le besoin, sans jamais rien demander en retour. Egalement, elle ne juge jamais quelqu’un sur ses actions, estimant qu’il y a toujours une raison à tout.

      « Patiente aussi... »

      C’est vrai, il sera difficile de trouver quelqu’un de plus patient qu’elle. Elle ne presse jamais les gens, les laissant aller à leur rythme. Il faut dire qu’elle a tout son temps ; personne ne l’attend quelque part, du moins à sa connaissance. Elle n’hésite pas non plus à passer voir ceux qu’elle a guérit pour prendre des nouvelles en quelques sortes. C’est surtout pour passer le temps...

      « Je suis un petit peu naïve. »

      Mensonge ! Elle ne l’est pas qu’un peu si vous voulez mon avis. Pour elle, tout le monde est beau, tout le monde est gentil, tout le monde est content. Même les pires meurtriers, elle les verra... comme des gentils agneaux. Toujours à trouver des excuses à tout le monde. Vous pourriez lui raconter le plus gros mensonge qui soit, elle vous croira sur paroles si vous le lui demandez. Décidément, sa naïveté la perdra...

      « Souriante... Et un peu lunatique à ce qu’on dit. »

      Vous verrez toujours un sourire sur son visage, même lorsqu’elle est triste. Son éternel sourire, même là, si vous regardez bien, il est là. Une moue qui ne la quitte jamais, même lorsqu’elle est perdue dans ses pensées, comme il lui arrive si souvent. Elle fixe les nuages et là, la voilà transporter dans ses souvenirs, les jours heureux qu’elle passait avec sa chère sœur. Elle peut aussi commencer une phrase, se stopper au beau milieu de celle-ci et la continuer deux minutes plus tard, sans s’apercevoir qu’elle s’était arrêtée.

      Elle sourit à nouveau, et après avoir bu une gorgée de thé, fini de vous répondre.

      « Et puis, je crois que c’est tout. »

      Malheureusement pour elle, non, ce n’est pas tout. Elle a oubliée de vous annoncer qu’elle se torturait mentalement, chaque jour, en s’accusant du meurtre de sa sœur. Chaque fois qu’elle voit une jeune femme, elle est en proie à des hallucinations et l’image d’Alicia se superpose avec celle de la concernée. Et être seule dans un lieu lui rappelle sa chambre où elle discutait, seule. Nous pourrions presque dire qu’elle est devenue folle de solitude.

      Enfin, tout ça, ce sont des qualités. Pourtant, Lutecia n’est pas parfaite. Loin de là, lorsque vous la poussez trop à bout, elle s’énerve et c’est un très mauvais signe pour vous. Car, en colère, la fée blanche est beaucoup plus méchante si je puis dire...

      Autant Lutecia est un modèle de politesse et de modestie, autant sa colère l’a fait devenir arrogante au possible. Hautaine, elle vous traitera comme si vous n’étiez strictement rien par rapport à elle. Elle sera également impitoyable, n’hésitant pas à tuer femmes, enfants et vieillards. Elle vous trouva tout simplement l’excuse d’être au mauvais endroit au mauvais moment. C’est tout.

      Et si vous essayez d’en parler avec elle lorsqu’elle est normale, n’espérez rien. Elle aura tout simplement oubliée ce qu’il s’est passé comme à chaque fois qu’elle est en colère. Elle finit par s’évanouir et à son réveil, elle est totalement amnésique. Vous aurez lui dire exactement ce qu’il s’est passé, elle ne s’en souviendra jamais. Aah, poor Lutecia...






La fée blanche


      Connaissez-vous le conte de la fée blanche ? La plupart des personnes vous diront que non, alors pour vous, je vais le raconter tel qu’on le décrit...

      Il était une fois, dans une contré lointaine vivait un souverain très cruel. Il régnait avec force sur les territoires alentours, maltraitant les pauvres serfs. Malgré cela, il avait une fille qui, disait-on était d’une beauté et d’une gentillesse sans pareils à l’opposé de son paternel. Personne ne connaissait le nom de la jeune fille. Toutefois, on parlait également d’une autre jeune fille qui, habillée de blanc venait guérir les villageois. Les habitants avaient beaucoup de respect pour elle et certains l’admiraient même. En compensation de ses soins, elle leur demandait juste de sourire, sourire et toujours sourire. On l’appelait la fée blanche, du fait de sa gentillesse et de sa beauté. Surtout que les malades croyaient toujours voir après les soins des ailes dans le dos de la jeune femme, mais bien sûr, ce n’est qu’une illusion..? Puis un jour, le peuple se souleva et attaqua le château. Et à leur grande surprise, les attendait dans la salle du trône non pas le roi mais la fée blanche, qui n’était qu’autre que la princesse, accompagnée d’une enfant, Alicia, la fille du chef de la rébellion. Les paysans furent étonnés de les voir et lorsqu’elle leur dit qu’elle ne voulait pas voir le sang couler, la révolte cessa.

      Depuis ce jour, les paysans ne se soulevèrent plus jamais...

      Bien sûr, ceci n’est que la version « guimauve », celle où tout le monde est content à la fin... Et si rien ne s’était passé comme ça ? D’accord, la princesse venait effectivement prodiguer des soins aux villageois, mais pourquoi ? Il n’y eut plus jamais de révolte c’est vrai, mais c’est peut-être parce qu’il n’y avait plus personne pour la faire... Bon, à moi de raconter ce qui s’est vraiment passé.

      Il était une fois... Non, ce début ne va pas du tout... Il annonce une histoire avec une fin heureuse, ce n’est pas du tout notre cas... Je vais plutôt mettre... Il y a longtemps, vivait un souverain très cruel avec son peuple. Il faisait travailler ses serfs du matin au soir dans les champs et les payait une misère. Rien de très inhabituel me diriez-vous... C’est bon, c’est bon, je me tais. Les paysans avaient souvent pensé à se révolter, mais jamais cette idée n’avait abouti, ils étaient vite découragés par les gardes du château. Enfin bon. Malgré sa cruauté et son sadisme presque légendaire, le roi avait eut une femme qui l’aimait. Même si c’était un mariage arrangé, oui, elle l’aimait. Puis la reine tomba enceinte. Elle eut des jumeaux, deux filles qu’elle nomma Lutecia et Alicia. Les deux enfants vécurent une enfance convenable, elles étaient bien éduqués et passaient leurs journées en compagnie de leur mère.

      Un jour, Alicia tomba malade. Une maladie que personne ne connaissait, qu’aucun médecin ne pouvait soigner. Alors Lutecia s’occupait d’elle, même si elle n’avait que dix ans, elle restait avec elle, lui donnait des médicaments totalement inefficaces. Elle était presque obsédée par sa jumelle, passant vingt quatre heures sur vingt quatre avec elle. Elle était inconsciente et pourtant elle continuait de venir, de lui parler... Et après de nombreuses semaines passées au chevet de sa sœur, sa mère est venue la voir et la prise dans ses bras avant de lui apprendre une terrible nouvelle.

      « Comment ça ? Alicia est morte ? »

      Sa sœur était morte. Depuis plusieurs semaines même. Mais la jeune fille ne s’en était pas aperçue, elle parlait seule depuis si longtemps sans s’en rendre compte... Elle n’avait pas réussit à sauver son frère, malgré tous les efforts qu’elle avait fait. Alors, dépressive, elle s’isola dans la bibliothèque du château et c’est, seule, qu’elle découvrit son pouvoir de guérison alors qu’elle était plongée dans des livres de médecines. S’accusant inconsciemment de la mort de sa jumelle, elle décida de se rendre dans plusieurs villages toute vêtue de blanc pour aider les villageois dans le besoin. Elle ne demandait rien en échange, mis à part un sourire. C’était pour elle, la seule façon de se rattacher pour la mort d’Alicia. C’est là qu’elle fit la connaissance d’Elisabeth, qui ressemblait étrangement à celle qu’elle avait perdu.

      Et puis, les idées de révolutions s’amplifièrent, et le peuple finit par se rebeller. Les villageois parlaient d’assiéger le château du roi. Lutecia qui passait par là, entendit ces rumeurs et pourtant ne fit rien, elle donna juste aux gardes un congé pour faciliter l’entrée au palais. Elle avait une idée pour contrer cette révolution et alla chercher Elisabeth pour qu’il l’aide. Elle se rendit alors dans la salle du trône et attendit patiemment, l’enfant sur ses genoux, la venue des rebelles. Ils ne tardèrent pas et furent surpris en voyant la fée blanche avec Elisabeth qui n’était qu’autre que la fille du chef de la rébellion. Lutecia entama alors un discours pour leur demander d’arrêter, que du sang coulerait pour rien. Les paysans semblaient assez convaincus jusqu’à ce que les gardes arrivent. Là, croyant qu’il s’agissait d’un ennemi menaçant la princesse, ils tirèrent sur la petite fille. Elisabeth s’écroula alors, morte avant de toucher le sol, laissant une Lutecia complètement choquée et déconcertée. Elle vit alors sa sœur à la place de la fille et se tourna vers les villageois et les gardes, les yeux pleins d’une colère noire.

      « Comment... avez-vous... osé... la tuer... »

      D’un geste rapide, sans vraiment se rendre compte de ce qu’elle faisait, elle dessina plusieurs cercles dans l’air, son don amplifié et modifié sous la folie. Les cercles s’illuminèrent et se collèrent à toutes les personnes présentes, les tuant toutes sans qu’elles puissent se défendre. Lorsqu’elle reprit contrôle d’elle-même, elle était entourée de cadavres, sans se souvenir de rien. Traumatisée par cette image, elle s’enfuit du château et commença à voyager de villages en villages, guérissant les malades, reprenant son nom de la fée blanche...





Nutella powwa !



      Pseudo/Prenom : Lutecia, Lulu, Litchi...
      Âge : Laissez moi réfléchir...
      Avatar : Goddess Madoka de Puella Magi madoka Magica
      Comment as-tu connu le forum : DC ~ Je fais un bisou à celui qui trouve de qui 8D
      Comment le trouves-tu ? : J’ai déjà répondu à cette question ~
      Une idée pour l'améliorer ? : Toujours pas.
      Ta présence sur 10 : Voyons voir...
      Quand je dis rose, quel est ta première pensée ? : Moiiii !
      Regardez à votre droite, que voyez-vous ? Un carte de Spiro ._.
      Hors la loi ou policier ? : Policier ♥
      Manger ou Boire ? : J’ai faiiiim ><
      Règlement retenu ? Si oui, donnes le code : Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, tout le monde il est content ~


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fée blanche [Terminé Darling ~]   Ven 23 Sep - 23:12

Bienvenuuuue. Enfin, rebienvenue 8D Et oui, moi je sais qui tu es 8D.
Magnifique fiche franchement, j'ai vraiment dévoré, ton style est assez reconnaissable tout de même. (:
Passons a la validation de cette fiche o/

Identité :

C'est OK je pense. La fée blanche, avec tous les contes de libre, t'en a pris un qui me dit absolument R.I.E.N. u_u
Une petite douce et naïve, comme c'est meugnon ._. *grand sourire*

Physique et psychologique :

Long O.O J'aime trop quand cette partie là est assez longue, ça me fait penser a une de mes fiche qui ... /suicide/
le style est doux et mélodieux, ça coule tout seul, on reconnaît encore ton style é_è
J'aime beaucoup, chapeau (: (et je ne suis pas vraiment un type qu'on impressionne facilement)

Histoire :

Alors là, tu m'as conquis ! Très émouvant ... cependant, son arrivée a Wonderland n'est pas spécifié.
C'est dommage. Je veux dire, ton histoire est racontée comme une histoire OK. Mais ... et la suite ? (:
M'enfin, ça tient la route alors je valide.

Tu es validée princesse. Amuse toi aux pays des merveilles, pays de la folie ou les prédateurs rodent. (ça roxxe 8D)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fée blanche [Terminé Darling ~]   Dim 9 Oct - 9:01

*viens faire chier*

"« Comment ça ? Alicia est morte ? »

Sa sœur était morte. Depuis plusieurs semaines même. Mais la jeune fille ne s’en était pas aperçue, elle parlait seule depuis si longtemps sans s’en rendre compte... Elle n’avait pas réussit à sauver son FRÈRE, malgré tous les efforts qu’elle avait fait. Alors, dépressive, elle s’isola dans la bibliothèque du château et c’est, seule, qu’elle découvrit son pouvoir de guérison alors qu’elle était plongée dans des livres de médecines. S’accusant inconsciemment de la mort de sa jumelle, elle décida de se rendre dans plusieurs villages toute vêtue de blanc pour aider les villageois dans le besoin. Elle ne demandait rien en échange, mis à part un sourire. C’était pour elle, la seule façon de se rattacher pour la mort d’Alicia. C’est là qu’elle fit la connaissance d’Elisabeth, qui ressemblait étrangement à celle qu’elle avait perdu. "

Cherches la faute 8D !

Bouuuuuh j'aime ta fiche :3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Fée blanche [Terminé Darling ~]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Fée blanche [Terminé Darling ~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+°°Alice's game°°+ :: Les Archives D'Alice's Game version 1.0 ♥ :: Fiches.-