FAQFAQ  CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Le lièvre et le chasseur [PV : March]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


Le lièvre et le chasseur [PV : March] Empty
MessageSujet: Le lièvre et le chasseur [PV : March]   Le lièvre et le chasseur [PV : March] HorlogeoJeu 9 Juin - 0:38

La chasse est simple, il faut d'abord de trouver sa proie...

Encore une mission, encore une tête à prendre, encore une vie à enlever. Tout cela devenait presque répétitif. Enfin... Seiji, ne s'en lassait pas vraiment. Il n'avait rien d'autre à faire après tout.

C'est après avoir reçu sa mission et être sortit du château des Darks Dogs que Seiji s’intéressa à sa victime. "Luçy Gabor, 25 ans, travaille dans un bar de la ville. Elle se trouveras à son travail le matin de 10 à 12h et reprendra l'après midi de 15 à 23h. Ne tarde pas, mais évite de l'éliminer pendant son service." Il regarda sa montre, Elle indiquait 11h passé. "Parfait, pensa-t-il, Ce sera vite réglé." Il se rendit donc dans la rue commerciale et ne tarda pas à trouver le bar recherché. Une petite enseigne au dessus de l'établissement indiquait "Au Leprechaun" Ce qui dessina un léger rictus sur le visage de Seiji. Il s'agissait d'un pub irlandais. En entrant, Seiji put constater que c'était un endroit bien entretenu et qu'il nous transportait parfaitement dans l'esprit irlandais. C'était un espace agréable, enfin... En principe. Ce genre de rassemblement avait le don d’exaspérer Seiji. Il n'aimait ni ce genre d'endroit, ni l’atmosphère qui y régnait. Il avança, évitant l'agitation de quelques hommes ayant certainement déjà trop bu, pour aller s'asseoir au bar, légèrement plus tranquille. De loin, Il observa discrètement les hommes créateur de la dite agitation. Il les trouvait absolument minables... À cette heure, déjà beurrés, c'est à se demandez s'ils possèdent une quelconque dignité. Vraiment dégoûté par e spectacle affligeant, il se retourna vers le bar et demanda à boire en observant les serveuses. Celle qui vint lui apporter sa boisson, par chance, portait un badge où trônait l'inscription "Luçy" Il rit, ça n'avait décidément pas été dur avant de la retenir par le bras :

-Attend, tu ne serais pas Luçy Gabor par hasard?

La jeune fille, tout d'abord surprise, se retourna vers lui. Oui, c'était elle, en tout point semblable à la photo que Seiji avait reçu. Sans attendre d'avantages, Il l'invita à prendre un verre et engagea une discution, comme un parfait, gentleman.

... Pour ensuite le mettre en confiance l’amadouer.

La pauvre femme tombait dans le piège de Seiji. Le chasseur capturait sa proie avec une facilité affligeante. Il lui prit la main après une vingtaine de minutes et lui demanda de le suivre dehors. Ce que la pauvre fit sans réfléchir. Il l'emmena derrière le bar, dans un coin sombre de la ruelle, discret, à l'abri des regards. La pauvre Luçy ne pensa pas un seul instant que cet acte pouvais lui coûter la vie, et pourtant... Discrètement, Il sortit son précieux canif et le pressa contre son cou. La jeune adulte, fut prise de panique, dans un sursaut. Comme pratiquement, toutes les victimes, elle commença à le supplier. Ne se sentant pas d'humeur joueuse, il décida d'en finir vite et lui trancha la gorge d'un geste rapide, net et précis. Puis, laissant le corps où il se trouvait, Le meurtrier reprit sa route.

Et voilà! Vous avez eut votre proie~


Dans une envie soudaine, il prit la router qui le mena bientôt à ce lieu que l'on nommait Crazy Twist. Petit coin étrange, certes, mais qu'il trouvait agréable. Sur ce chemin, au loin, il vit s'approcher une jolie brune portant une robe aussi magnifique qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Le lièvre et le chasseur [PV : March] Empty
MessageSujet: Re: Le lièvre et le chasseur [PV : March]   Le lièvre et le chasseur [PV : March] HorlogeoJeu 9 Juin - 7:40

Moi, je suis le chat et toi, tu es le lapin. Ou n’est-ce pas plutôt l’inverse ? J’ai été créée comme March Hare, le lièvre de Mars, alors je ne suis pas un chat, j’attrape plutôt les souris. Même si elles ne m’ont rien fait et ne me sont d’aucune utilité. J’ai juste envie de jouer, de chasser, de sentir leur étrange cri rendre mon cerveau plus hors-service qu’il ne l’est déjà. J’aime bien les hurlements, j’adore qu’ils crient tout près de moi, qu’ils ressentent la peur en me voyant débouler ! Sensation magnifique, danse frénétique !

~ Et mes pas, sans que je ne sache pourquoi, m’amènent à la table, doucement …


Me voilà, ici, parmi vous … ou sans vous, qu’en sais-je, qu’en ai-je à faire ? Vous pouvez être là sans l’être, vous finissez toujours, de toute façon, par me quitter … Vous dites, vous hurlez, plutôt, que je suis une ratée, la moins bonne des créations d’Alice, qu’elle a fait n’importe quoi, qu’elle m’a ratée, transformée, fait faire n’importe quoi. Ca y est, j’ai mal. Mal au cœur, mal de trainer ma douleur. Pourquoi tout le monde me fait-il autant chier ?!
Une tasse vola jusqu’à la chaise du chapelier. Chaise vide, montrant la solitude de Scarlet qui, à cause de cela, continua de ruminer sa douleur. Et lui … non plus. Lui qui s’amusait tant de ma connerie, au début, n’est plus là. Il vadrouille, je ne sais où, ne s’étonnant pas de là où je peux être, de ce que je peux faire … Il ne s’inquiète plus de rien, il est absent. Je m’ennuie …

Doucement, la chère petite Scarlet, dans un monde enchanté … désenchanté … qui a perdu toute sa couleur, oh, oui, sa si belle couleur, se retrouve seule … sans … personne ? à qui parler ? à qui raconter ses malheurs ? Seule. Si seule. Alice, pourquoi l’avoir créée telle quelle ? Tu aurais pu … être gentille, non ?

Je n’ai plus envie de sourire, encore moins envie de rire. Ces souvenirs m’encombrent, m’attristent, je perds la patience, l’envie, tout me dégoûte. Et ce pouvoir, si inutile, ne m’amuse même plus. Lasse de tout, ennuyée par la vie … la mort … elle-même, je ne sais plus quoi dire. Tout est con dans ce petit monde, tout pue, rien ne me donne envie … Alice ne m’a même pas donné de thé, elle est partie super vite. Je n’ai plus de tasse …
Elle tourna doucement la tête, regardant à droite, puis à gauche, lâchant un tout petit soupir, finissant par sourire et se relever gaiement. Ah si ! J’en ai ! Rapidement, March quitte sa chaise, la faisant tomber par terre, prenant la porcelaine, attrapant le thé tout en en mettant partout autour pour finalement remplir son petit récipient et boire sans aucune discrétion. Un long « aaaah » s’échappa d’entre ses lèvres, tandis que le calme et la connerie revenaient en elle.

Ah ! Quel bonheur ! Je me sens revivre ! Pousser des ailes ! Oh ! Ce n’est plus l’heure du thé ! Je peux filer rapidement ! Oui ! Excellente idée ! Allez, direction … Crazy twist ? Pourquoi pas ? Tralalala !! J’vais m’amuser ! Une enfant. Ni plus ni moins. Un sourire aux lèvres, elle sautilla doucement jusqu’à la théière, qu’elle prit sans gêne aucune, la portant à sa bouche pour en soutirer quelques gorgées, avalant bruyamment, finissant par la jeter par terre, se fichant que ça salirait le sol. À vive allure, le lièvre – j’vous assure qu’elle est humaine ! – s’empara d’une petite veste, la mettant de travers sans même s’en soucier, quittant les lieux en courant. Une folle. Et alors ?

Elle assume, elle se consume, doucement, brûlée par sa propre incapacité à être normale ! Marchant dans les rues, telle une tortue, à regarder à droite et à gauche, de ses yeux particulièrement spéciaux, l’animale – humaine, bordel ! – finit par s’arrêter près de Crazy twist, un regard extrêmement attiré par la grande enseigne. C’était si beau, si magnifique que j’en bavais intérieurement. Coulée de Cyprine ? Non mais oh ! À quoi pensez-vous ?! Il ne faut pas non plus abuser !! Elle soupira, secouant la tête de manière horizontale. Bon, allez, il faut y aller … Quand faut y aller, faut y aller ! Alors j’vais y aller !! Ouaiiiiis !!

Un bond, puis un autre et la voilà à l’intérieur, à regarder les gens de cet air si spécial qui lui collait à la peau. Mais BANG ! D’un coup, tout changea. Ou presque. La saloperie laissa doucement place à une personne « agréable ». La seule chose qui resta intacte était la démence qui, bien trop présente maintenant, peinerait à trouver une sortie …

Jouons à un jeu. Le premier qui me rentrera dedans … je l’aborderais. Ou inversement. Et si je fonçais dans quelqu’un ? Juste pour jouer ? « Just for fun » … ? Pourquoi pas ? Mais non ! Je ne le ferais pas. Interdit. J’allais donc m’assoir au bar, boire un verre. Un thé ? Non, une bière ~

Et voilà, après 5 minutes passées au bar … elle se leva, levant sa choppe, lâchant un grand « cri » … spécial. Elle était soule, ça y est.

    — À la vôtre !! Ouaiiiiiis !!
Revenir en haut Aller en bas
 

Le lièvre et le chasseur [PV : March]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+°°Alice's game°°+ :: Les Archives D'Alice's Game version 1.0 ♥ :: RP.-