FAQFAQ  CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Toi ... vas-tu me sauver ou me laisser mourir ? Aides moi ... toi et la douceur de tes biscuits ~ [PV Karl Veran ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


Toi ... vas-tu me sauver ou me laisser mourir ? Aides moi ... toi et la douceur de tes biscuits ~ [PV Karl Veran ♥] Empty
MessageSujet: Toi ... vas-tu me sauver ou me laisser mourir ? Aides moi ... toi et la douceur de tes biscuits ~ [PV Karl Veran ♥]   Toi ... vas-tu me sauver ou me laisser mourir ? Aides moi ... toi et la douceur de tes biscuits ~ [PV Karl Veran ♥] HorlogeoMar 31 Mai - 8:46

Aaah … Je suis … pleine de …
Comment ça s’appelle ce truc … rouge ?
Qui coule … sur mes joues …
Et ma bouche … faut que ça bouge.

Seule. Je n’arrive pas a le supporter.
Pourquoi ?
On me murmure que je suis « précieuse » …
Mais on veut me casser, me détruire, me briser.

En mille éclats.
Mon cœur fendu.
Par ce verre tranchant.
Dont j’ai osé poser les doigts.


Une larme. C’est tout ce qu’il fallait pour réussir à la détruire. Plus aucun repère. Sakura était perdue. Il lui manquait quelque chose. Mais quoi ? Quelque chose ? Quelqu’un ?
Un appui. Elle avait besoin de quelqu’un de son côté pour une fois. C’est trop dur de porter sur ses épaules le mépris et la misère ainsi que la pitié.

    « Regardes cette petite. Elle me fait pitié la pauvre … »


Arrêtez de me plaindre, venez m’aidez … Lâches, hypocrites …

Sakura avançait lentement, des ampoules aux pieds, ainsi que des blessures et des plaies et aux chevilles. Quelle idée de marcher pieds nus ♥ Quelle idée de s’être fait attraper ♥ … par eux. Elle décida de ne pas s’arrêter de marcher tant qu’elle n’aurait pas trouver un endroit ou dormir, ou elle pourrait manger aussi … cela faisait des jours qu’elle n’avait rien mangé. De plus, elle n’était pas très habillé. Sa chaine autour du cou était une blessure incicatrisable.

Un poids. Une torture. La marque de ma soumission.
Elle ramassa une pierre sur le chemin de la ville en manque de foule et la frotta jusqu'à ce qu’elle reflète le soleil. Elle la jeta par terre, la pierre fit un bruit étrange en frappant le sol.
Elle se pencha pour la ramasser et vit une pièce en or. De l’argent ? Elle n’en avait aucune idée. Elle s’empressa de la ramasser et courut a la place du crépuscule, en quête d’un magasin, n’importe lequel, pourvu qu’il y est ce qu’elle désirait. Après plusieurs inspections du coin de l’œil, elle entra en vitesse dans un magasin qui lui avait attiré l’œil dès le premier regard. Il y avait pas mal de choses. Elle inspectait, les forces l’abandonnaient a force qu’elle tournait dans les rayons.

J’ai mal … apportez moi … quelque chose. Qui puissent me faire sourire. Je ne sais plus comment on fait …
Sakura vit une boite de sucettes, en haut de l’étagère et passa sa langue sur ses lèvres, comme pour se lécher les babines et força un peu pour se mettre sur la pointe des pieds. Elle n’avait plus la force … crevée … Elle tomba par terre et se mit a pleurer. Elle craquait. Et encore une fois … c’était vide.

Que ce soit a l’intérieur de moi ou autour … tout est vide … Ne me laissez pas seule …

Elle sentit une présence derrière elle et se retourna, a genoux et tendit la pièce sans même regarder l’homme qui se trouvait devant elle.

    « Pitié, donnez moi un logis … et cette boite de sucette … c’est tout ce que j’ai … Je peux essayer de payer autrement … en travaillant, en faisant la manche … aidez moi … »


Elle avait les larmes aux yeux, le ridicule l’emparait. Elle était vraiment désespérée. Elle resta longtemps sur ce sol … qui aura sans doute subi une inondation ce jour là … Trempé par les larmes de cette petite princesse naïve et sotte.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Toi ... vas-tu me sauver ou me laisser mourir ? Aides moi ... toi et la douceur de tes biscuits ~ [PV Karl Veran ♥] Empty
MessageSujet: Re: Toi ... vas-tu me sauver ou me laisser mourir ? Aides moi ... toi et la douceur de tes biscuits ~ [PV Karl Veran ♥]   Toi ... vas-tu me sauver ou me laisser mourir ? Aides moi ... toi et la douceur de tes biscuits ~ [PV Karl Veran ♥] HorlogeoMer 8 Juin - 10:53

C'était un jour remarquablement tranquille. J'entendais les oiseaux chanter derrière la fenêtre. Je les voyais aussi à partir de ma table en sirotant mon thé. Cela était bon signe : cette journée va être calme et belle. J'avais déjà ouvert ma boutique depuis un certain temps et il fallait attendre un client. Je patientais tranquillement, essayant de tendre mon oreille vers la porte derrière moi, avec un air bien fatigué.

Devant moi se trouvait un paisible paysage. La vue de cette fenêtre montrait la place du crépuscule aux premières heures. Il n'y avait jamais foule et c'était pour moi la meilleure partie de la journée. Certaines fleurs commençaient à s'épanouir et rejoignaient ceux qui avaient déjà atteint cette étape de la vie végétale. Quelques réverbères commençaient à s'éteindre voyant le soleil se lever. C'était à leur tour de dormir. Les volets commençaient à s'ouvrir. Le décor commençait progressivement à se réveiller, essayant de se remettre de leur lourd sommeil.
Moi ? Je n'avais pas vraiment dormi. J'étais trop occupé à la gestion de ma boutique que la nuit était passée rapidement à mes yeux.

J'entendais les clochettes de la porte de ma boutique. Un peu enthousiaste de trouver mon premier client de la journée, je posais ma tasse sur son siège blanc et je mis ma veste noire et me recoiffais, tout en jetant un oeil sur mon visage avec le miroir. J'avais mauvaise mine. La fatigue commençait à s'intégrer dans mon visage. Il fallait vraiment que je rattrape des heures de sommeil pour ma santé. Après avoir fait ceci, j'ouvris la porte, les yeux fermés et la bouche former un sourire enthousiaste au travail.

« Bienvenue, que puis-je faire pour... »

Soudain, cet enthousiasme se retourna en horreur.

Voici le tableau peint par mes yeux : derrière le comptoir se trouvait une jeune fille blessée... Cet adjectif est un pur euphémisme. Du sang coulait partout d'elle et cela lui rendait même le statut de déchet organique. Bien sûr, elle était encore vivante vu qu'elle tendait quelque chose à quelqu'un derrière, qui allait lui donner un coup de sa canne. A partir de là, je ne savais pas comment réagir face à ces évènements. Tout ce que je ne pouvais faire à mes premiers coups d'oeil était de lancer ces mots :

« C'est une ignoble plaisanterie... hein... ? »

Ensuite, je revenais à mes sens. Au moment où ce faux client avait donné un coup avec sa canne à la blessée, je ne pouvais m'empêcher de réagir brutalement. Même si j'avais abandonné l'épée depuis un an, il fallait bien un jour que je m'y remette un jour. Je montai par-dessus le comptoir tout en prenant ma canne et je frappai la main de cet intrus et le pointant.

« Votre minute de battage gratuit est terminé. Il va falloir payer pour la continuer. Vous y laisserez votre peau avec un peu de muscle si vous voulez continuer. »

Prêt à mettre ma garde, mon adversaire fuit aussitôt en courant dans la place. J'aurais bien voulu le poursuivre pour lui apprendre qu'on ne commet pas un crime dans mon magasin mais cela condamnerait la jeune fille à mes pieds... Je soupirais et je tournai l'écriteau.

« Fermé »

Bien sûr, j'avais pensé à m'occuper de ses blessures. J'avais pris des serviettes, des bandages... Tout ce qui pourrait aider à stopper les hémorragies. Je nettoyais le sang autour d'elle et je m'occupais des blessures. Il était surtout long à voir si son corps contenait des plaies, voire même des grosses. Il fallait bien une heure pour les découvrir comme de l'or dans une mine, surtout avec ses vêtements... Ah, pourquoi suis-je si pudique ? Peut-être aurait-elle pensé que je serais un voyeur à ses yeux et que je l'aurais touchée pendant son inconscience... Je ne sais pas. Ces pensées me hantaient et me faisait stresser car cela était une difficulté en plus pour la laisser vivre.

Finalement, j'avais pu m'en tirer. Elle était couchée sur un sofa, sous ma couverture avec une serviette humide sur son front. J'étais plutôt satisfait de moi. Limite, si elle était morte avant que je sois arrivée, elle le serait d'une façon noble. Mais bon, elle était inconsciente encore.


« Je sens que la journée va être longue... Et bien... je vous prépare du thé et des biscuits... »

Je vins vers la cuisine et je commençais à chauffer l'eau, mettais des feuilles de thé noir avec des confiseries à l'intérieur. Puis je pris les biscuits de l'armoire et les posais sur une assiette. J'attendais en regardant par la fenêtre. C'était le matin et la place montrait sa foule habituelle... Sauf qu'apparemment, les évènements changent parfois les visions. J'étais même perturbé : comment cette fillette avait-elle pu passer inaperçue ? Elle avait des blessures et aussi un collier étrange. Enfin, ce n'était pas un collier pour une lady. On aurait dit un collier pour des esclaves. Rien que cette idée me faisait peur.

Le sifflement. L'eau chaude était prête. Je me ruais et je versais l'eau chaude tout en éteignant le feu et le versa dans la théière. J'avais déjà préparé une tasse. Je mis toute cette nourriture sur un plateau et je posai ce dernier sur la table. En espérant qu'elle se réveille, je décidai d'ouvrir ma boutique. Bien sûr, elle n'allait pas fuir puisque c'était la seule entrée. Je posai une petite cloche sur le plateau.

« Ouvert »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Toi ... vas-tu me sauver ou me laisser mourir ? Aides moi ... toi et la douceur de tes biscuits ~ [PV Karl Veran ♥] Empty
MessageSujet: Re: Toi ... vas-tu me sauver ou me laisser mourir ? Aides moi ... toi et la douceur de tes biscuits ~ [PV Karl Veran ♥]   Toi ... vas-tu me sauver ou me laisser mourir ? Aides moi ... toi et la douceur de tes biscuits ~ [PV Karl Veran ♥] HorlogeoMar 14 Juin - 20:11

You say you wander your own land
But when I think about it
I don't see how you can.

J’ai toujours eu peur de … trop souffrir. De souffrir a en oublier de me réveiller. J’ai toujours eu peur … de ne pas être capable de rouvrir les yeux … Et pourtant … Il va bien falloir.
Tout doucement, il faut que je me sorte de ce rêve … Ce rêve si … chaleureux et doux. Ce rêve ou une voix me parle … une voix agréable … ce rêve ou je sens que quelqu’un me porte pour m’attirer dans un lit … ça sent si bon … il sent si bon … Mais je dois me réveiller. Ce n’est qu’un rêve … Qu’un rêve.

Sakura était perturbée dans son sommeil. Comme si un cauchemar la hantait … ou comme si son rêve n’était pas la réalité. Prise de spasmes lents et saccadés, elle serrait d’une main tremblante les draps, devenant blême, elle laissait échapper une respiration des plus mouvementée. Elle finit par s’extraire elle-même de cette extase irréelle. Sakura ouvrit doucement les yeux, les cils en bataille par les mouvements que trop agités de la demoiselle, les mains moites et irritées car elle a serré les draps trop fort. Elle renifla tout doucement les odeurs nouvelles qui s’offraient a elle et se redressa avec une extrême lenteur. La jeune et frêle jeune femme observait l’endroit ou elle se trouvait, elle n’était pas dans un lit mais dans … un canapé, elle sentait une chaleur sur son front, sa main se dressa pour venir caresser la sensation. Une serviette humide … Elle fut un peu rassurée, ça n’était surement pas quelqu’un qui lui voulait du mal …

You're aching, you're breaking
And I can see the pain in your eyes
Says everybody's changing
And I don't know why.

J’ai peur, que se passe t-il ? Ou suis-je ? Et surtout … chez qui suis-je ? Bon … je dois me lever … sans faire de bruit. Sans faire de bruit ! Du thé ? Des biscuits ? Mais qu’est-ce que … ? Ma tête … j’ai mal … tout se bouscule. Je ne comprends plus rien. Et si … cette fois … je n’avais rien a comprendre ? Et si tout … était normal. Je dois sans doute être trop psychotique.

Sakura se leva, le sol froid et ses pieds nus, ce contact la fit frémir, elle sentit son buste se dresser dans un murmure. La jeune fille sourit et huma encore une fois la délicate odeur du thé. En se léchant les babines, elle voulu prendre la tasse mais au moment ou elle entra en contact avec la porcelaine, tout lui revenu, comment elle avait perdu conscience, comment elle avait supplié a genoux ce jeune homme … Elle eut terriblement honte … oui, honte. Honte d’avoir embarrassé ce pauvre marchand … Elle soupira, elle était décidément trop malpolie … Elle décida de partir, laissant sa pièce sur la table de ou était la thé. Elle ne put s’empêcher de fixer les biscuits pendant quelques instants et tourna les talons.


So little time
Try to understand that I'm
Trying to make a move just to stay in the game
I try to stay awake and remember my name
But everybody's changing and I don't feel the same.

Qu’est-ce que je fais ? Je m’enfuis comme une voleuse. Mais je n’ai rien volé rassurez vous ! Je ne veux juste pas … que ce jeune homme est des ennuis. Pourtant … je me souviens a peine de son visage … Je sais juste qu’il avait des traits doux, aimants. Pas rouge de haine et remplis de rage comme ceux qui ont osé … me toucher. Il avait l’air … innocent. Oui, innocent, simplement.


Un frisson. Un frisson qui la paralysa. Elle devait partir d’ici mais elle n’en avait pas envie … c’était trop beau pour qu’elle laisse tomber. Si elle sortait dehors, elle …

Tant pis, je prends le risque, je dois m’en sortir seule.

La petite aux cheveux bleus clair entrait maintenant dans la boutique, elle cherchait avec des yeux furtifs la porte … Elle voyait quelques clients qui se baladaient, un homme la fixa, un qui n’avait pas l’air innocent … Elle recula, timidement mais surement. La panique l’envahit.
Des murmures l’angoissaient … Ses propres murmures.

    « Putain, ils sont partout ses chiens !! »


Certes, un peu vulgaire pour une jeune fille, mais là, c’était trop … vraiment trop. Elle perdait patience … Elle se mit a courir, entre les rayons, l’homme, qui était des Dark-Dogs, en fit de même, il finit par la coincer … C’était … trop facile. Faiblesse, fragrance que trop appétissante. Trop vite reniflée, trop vite attrapée. Un cri.


You're gone from here
Soon you will disappear
Fading into beautiful light
'cos everybody's changing
And I don't feel right.

Il me tire les cheveux ... ça fait mal … Au secours … c’en est trop … trop … trop … trop. Je suis même plus capable de m’arrêter. Adieu chaleur, adieu réconfort, adieu biscuits. Mes biscuits … Des larmes … coulent de mes orbites a moitiés irrités par les larmes précédentes.
Il m’emmène … ça fait mal … a l’aide … c’en est … insupportable. Adieu gentil marchand. J’irriterais encore ces pauvres orbites abimés car je n’ai pas fini de pleurer.


Avouez le, je suis barbante, non ? ♥


Le D.D. trainait la jeune fille … dans la plus froide des violences. Pff … c’était comme d’habitude. Ils ne lâcheront pas. Alors que Sakura ruminait déjà, elle entendit une voix. Une voix douce, la même que la dernière fois ? Oui, la même. Elle voulut sourire mais attendit … attendit que cette voix vienne la sauver … une seconde fois.


So little time
Try to understand that I'm
Trying to make a move just to stay in the game
I try to stay awake and remember my name
But everybody's changing and I don't feel the same.

Et si on recommençait tout depuis le début ? Ce thé est délicieux, j’en suis sur.


HRP : C’t’un peu niais, je sais xD Sorry ~ Je ferais mieux la prochaine fois ♥

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Toi ... vas-tu me sauver ou me laisser mourir ? Aides moi ... toi et la douceur de tes biscuits ~ [PV Karl Veran ♥] Empty
MessageSujet: Re: Toi ... vas-tu me sauver ou me laisser mourir ? Aides moi ... toi et la douceur de tes biscuits ~ [PV Karl Veran ♥]   Toi ... vas-tu me sauver ou me laisser mourir ? Aides moi ... toi et la douceur de tes biscuits ~ [PV Karl Veran ♥] Horlogeo

Revenir en haut Aller en bas
 

Toi ... vas-tu me sauver ou me laisser mourir ? Aides moi ... toi et la douceur de tes biscuits ~ [PV Karl Veran ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+°°Alice's game°°+ :: Les Archives D'Alice's Game version 1.0 ♥ :: RP.-